Fonds pour la transformation de l’action publique (FTAP)

L'offre d'accompagnement de la DITP

Investir pour accélérer la transformation des administrations

Partager

Avec le FTAP, le Gouvernement a fait le choix d’investir de manière inédite pour soutenir les projets innovants des administrations centrales, des services déconcentrés et des opérateurs de l’État. Depuis 2017, 126 projets ont été financés à hauteur de 764 millions d’euros. Le FTAP permet de concrétiser un projet, de l’accélérer, de le réorienter. Ses objectifs : l’efficience de l’action publique, améliorer le service rendu aux usagers et l’environnement de travail des agents. Le FTAP constitue un levier majeur au service des politiques prioritaires du Gouvernement."

Claire Orosco, secrétaire générale du Fonds pour la transformation de l’action publique

Un accompagnement au plus près des porteurs de projets

Fonds pour la Transformation de l’Action Publique (FTAP), France Expérimentation, FITN8, appel à projet participation citoyenne, Défis Carte Blanche…  Les équipes de la DITP pilotent et animent de nombreux appels à projets, de l’instruction des dossiers jusqu’à l’accompagnement des projets retenus. Dès la phase de dépôt des dossiers, la DITP prend contact avec les candidats, afin de vérifier tous les aspects du projet. Elle les oriente si besoin vers des porteurs qui auraient déjà développé des solutions similaires. Elle les met en relation avec des interlocuteurs-clés et des experts sur le sujet abordé et les aide à consolider leur dossier.

Un comité de sélection réunit ensuite les directions concernées par l’appel à projets et désigne les lauréats à l’issue de la phase d’instruction. Un engagement réciproque est ensuite signé avec les lauréats. Il définit les coûts et le rythme de déploiement du projet, le calendrier prévisionnel de versement des aides, le montant des économies générées par le projet et des objectifs de résultats attendus du projet. Il engage le porteur sur l’ensemble de ces points.

A l’issue de la phase de sélection, un suivi de l’avancement du projet est régulièrement réalisé entre le lauréat et la DITP pour s’assurer que les jalons clés sont respectés, qu’aucune difficulté ou blocage ne vient empêcher le bon déploiement du projet, etc.

Les équipes du FTAP présenent leur métier et leurs expertises

La DITP présente les coulisses de la Transfo' - FTAP

C’est quoi le Fonds pour la transformation de l’action publique (FTAP) ?

Sabrina HEDROUG (Cheffe de projet Fonds pour la transformation de l’action publique) : Le Fonds pour la transformation de l’action publique (FTAP) c’est sept-cent millions d’euros destinés à accompagner les administrations dans leurs projets de transformation. La finalité du FTAP, c’est concrètement impacter la vie des usagers et des agents. Quand une admin dépose un dossier au FTAP, ce qu’elle dit, c’est : « je transforme mes pratiques pour mettre au cœur de mes préoccupations les usagers et les agents ». Et c’est un message fort.

Quelle est votre fonction au sein de ce fonds ?

Benjamin MUSSET (Chef de projet Fonds pour la transformation de l’action publique) : La première grande fonction, c’est de valoriser le fonds, c’est de faire en sorte que les administrations d’Etat le connaissent, sachent qu’il est là pour elle pour qu’elles se l’approprient. La deuxième fonction, c’est d’accompagner les porteurs de projets, c’est de rentrer dans le fond des projets, de voir en quoi il rentre en adéquation avec les critères de sélection et d’attribution du fonds. Et de faire en sorte que les dossiers soient le plus pédagogiques possible, pour que le comité de pilotage prenne des décisions les plus éclairées possible. 

Quel est votre parcours et comment vous a-t-il amené à rejoindre le FTAP ?

Benjamin MUSSET (Chef de projet Fonds pour la transformation de l’action publique) : Après des études littéraires et en sciences politiques, je cherchais un poste qui offre un poste qui offre une vision pratique et variée de l’action publique. C’est ce que j’ai trouvé au FTAP avec des projets qui portent sur l’ensemble des politiques publiques, des projets menées en mode projet et en méthodes agiles, ainsi qu’avec une forte dimension technique et numérique.

Sabrina HEDROUG (Cheffe de projet Fonds pour la transformation de l’action publique) : Avant le FTAP, je travaillais sur le programme des investissements d’avenir qui fonctionne également sur une logique d’appels à projets. C’est donc tout naturellement que je suis venue au FTAP.

A quoi ressemble le quotidien du FTAP ?

Sabrina HEDROUG (Cheffe de projet Fonds pour la transformation de l’action publique) : Mon quotidien n’est jamais le même. Parfois, je travaille sur des questions budgétaires, parfois sur des questions RH, sur des questions juridiques. Je peux être, le matin, sur la question de la lutte contre les violences faites aux femmes ; l’après-midi, sur l’amélioration de la politique agricole commune. 

Quelle est l’expertise apportée par la DITP ?

Sabrina HEDROUG (Cheffe de projet Fonds pour la transformation de l’action publique) : La DITP, c’est quatre-vingt agents, tous mobilisés autour de l’innovation. Son apport, c’est de soutenir les porteurs de projets, de les pousser à penser autrement, de faire tomber le poids hiérarchique. Donc, finalement, la DITP est là pour dire aux porteurs : « Osez, ayez de l’audace. On est là pour vous aider. »

Un projet qui vous a marqué en particulier ?

Benjamin MUSSET (Chef de projet Fonds pour la transformation de l’action publique) : Le projet qui m’a le plus marqué est le projet 3D Douanes. Il m’a marqué parce qu’il modifie en profondeur le quotidien des agents de l’administration des douanes. Il met au cœur du fonctionnement de cette administration, l’Intelligence Artificielle en leur permettant les entreprises à contrôler prioritairement pour la lutte contre la fraude ou la lutte contre l’évasion fiscale.

Sabrina HEDROUG (Cheffe de projet Fonds pour la transformation de l’action publique) : Le projet qui m’a le plus marqué est un lauréat de 2019 : le projet Prison expérimentale, qui est un projet qui vise à la réinsertion des détenus, notamment par la formation qualifiante. C’est une prison avec un espace entreprise, les entreprises viennent en prison. Avec ce projet, on fait du temps passé en prison un temps utile. J’ai trouvé que c’était un projet particulièrement impactant et symbolique.

Retours d’expériences de lauréats accompagnés par la DITP

Appel à projets du Fonds pour la transformation de l’action publique

Depuis 2018, plus de 100 lauréats ont déjà pu bénéficier du financement du FTAP et de l’accompagnement de la DITP. C’est le cas de Cécile Lamarque, qui a piloté la mise en œuvre du Registre de l’état civil électronique, permettant la dématérialisation de l’ensemble des documents d’état civil (projet porté en 2019 par la Direction des Français à l'étranger et de l'administration consulaire) : "Le financement du FTAP nous a permis de disposer rapidement des fonds nécessaires au démarrage concret du projet (mise en place de l’équipe en charge de la réalisation, financement des matériels, logiciels nécessaires...)."

Marie Moles Delgadon a, quant à elle, piloté le Projet 3D (Développement de la Donnée en Douane) pour la Direction générale des Douanes et Droits indirects (DGDDI), lauréat de l’édition 2019. Le projet a pour ambition d’utiliser la donnée et la science des données pour faire émerger de nouveaux outils concrétisant le concept de "douanier augmenté".

Le fonds est un accélérateur permettant de porter les idées des métiers, de leur offrir un cadre et de trouver des solutions concrètes et innovantes. Préparer l'appel à projet a été intense et engageant, mais les équipes de la DITP ont été de très bons conseils. Le simple fait de formaliser le projet est une vraie satisfaction en soi. Évidemment, c'est encore plus satisfaisant d'être lauréat et de pouvoir dérouler ensuite le projet."

Marie Moles Delgadon
Identité graphique des « Défis Carte Blanche »

Appel à projets "Défis Carte Blanche"

Dans le cadre de l’appel à projets "Défis Carte Blanche", la DITP a accompagné le Service d’intervention et de secours de Seine et Marne (SDIS 77). L’objectif : réduire le temps de transmission des informations entre sapeurs-pompiers/régulateurs du SAMU/équipe médicale. Une idée : dématérialiser les fiches bilan victimes papier des secouristes et des infirmiers qui sont ainsi transmises en temps réel au SAMU et aux hôpitaux. La numérisation permet d’alléger et d’accélérer la transmission d’informations pour une prise en charge plus efficace des victimes.

Les bénéfices : cette solution permet d’éviter les doublons de saisie. Toutes les informations sont intégrées automatiquement dans le dossier ce qui permet un vrai gain de temps à l’arrivée aux urgences pour se concentrer sur la victime.

La DITP nous a permis de concrétiser notre projet en mobilisant des moyens de financement et en nous accompagnement dans le développement de notre projet. L’équipe de la DITP était à nos côtés pendant un an, de la phase de conception à la phase d’expérimentation. Nous avons participé à des ateliers de travail où nous avons été formés à la conception de solutions. Une fois notre solution choisie et notre prototypage lancé, la DITP nous a également aidés pour évaluer l’efficacité et l’impact de la solution testée."

Thibaut Reffay, Chef du centre d’incendie et de secours de Coulommiers

Un besoin d'accompagnement ?

Parlez-nous de votre projet !