Le design au service de la prévention des chutes des personnes âgées

Publié le 07 décembre 2023 par Mission "Innovation publique"

Sollicitée par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), la DITP a mené une démarche en design de services : des enquêtes en immersion auprès de personnes âgées et d’aidants, un travail en co-construction avec un ensemble d’experts et parties prenantes. Le résultat : 10 grands enseignements et 9 pistes d’action pour prévenir les chutes des personnes âgées à domicile.

Partager

Etude Action La prévention des chutes des personnes âgées

PDF (12 027.0 Ko) - Dernière mise à jour le 15 décembre 2023

Télécharger

Les grands enseignements issus des enquêtes et analyses

L'enquête réalisée en immersion chez des personnes âgées et leurs proches aidants rapporte et analyse le vécu d’usagers de la téléassistance, d’aidants et de personnes âgées pour mieux comprendre les parcours vécus liés aux chutes des personnes âgées à domicile.

Menée dans trois départements français (Mayenne, Essonne, Haute-Savoie), elle dresse 10 grands enseignements pour travailler sur la réduction des risques de chutes des personnes âgées :

  • le fait de vieillir est invisibilisé et stigmatisé dans la société
  • réussir la prévention des chutes est conditionné par différentes étapes d’acceptation.
  • la chute est souvent le symptôme d’une fragilisation physique et/ou sociale, ce n’est pas qu’une cause.
  • la prévention des chutes se fait majoritairement de manière informelle, par les proches.
  • l’aidant est l’acteur de proximité et de confiance qui a le plus d’impact auprès de l’aidé.
  • les acteurs institutionnels de proximité/du quotidien, qui offrent un cadre de confiance sont les premières portes d’entrée de la prévention.
  • il n’y a pas de parcours de prévention, mais une cohabitation de dispositifs préventifs.
  • les messages et activités de prévention parviennent à ceux qui ont la capacité à s’informer.
  • le lien social est la pierre angulaire de la prévention.
  • le recours à la téléassistance intervient souvent comme outil de réassurance post-chute plutôt que comme outil de prévention.

 

10 000

personnes âgées de plus de 65 ans décèdent, chaque année, à la suite d’une chute.

9 pistes pour améliorer la prévention des chutes des personnes âgées à domicile

L’étude-action produite par l’équipe Design public de la DITP propose des pistes d’action de prévention, avec notamment une attention portée au développement de la téléassistance comme potentiel de prévention des premières chutes.

Ces pistes ont vocation à inspirer de nouvelles initiatives et modes d’action, ou de prioriser des chantiers en cours. Elles s’appuient sur un parti-pris fort : la prévention des chutes est indissociable de la prévention du vieillissement dans toutes ses facettes (nutrition, activité physique, lien social, etc.).

Cinq grands chantiers ont ainsi été identifiés pour porter les pistes envisagées dans l’étude :

  • Chantier « Sensibiliser »

Comment changer de regard sur le vieillissement et la chute dans la société pour amener l’usager à se sentir concerné ?

  • Chantier « Détecter »

Comment détecter le plus tôt possible le risque de chute, en mobilisant tous les acteurs de premier niveau, second niveau et en croisant les données ? Comment faciliter le diagnostic et l’autodiagnostic ?

  • Chantier « Informer »

Comment et où mettre à disposition une information claire, lisible, accessible aux personnes âgées et aidants (y compris pour les plus isolées, socialement ou géographiquement) sur les risques de chute ? Comment ne pas faire reposer la prise d’information sur les capacités des proches à trouver les bons lieux/les bonnes personnes ?

  • Chantier « Accompagner »

Comment accompagner les parcours de vie, ne pas essentialiser «la» personne âgée ? Comment s’appuyer sur les réseaux existants (de professionnels, d’associations, d’aidants…) pour instaurer la confiance ? Quelles solutions privilégier pour répondre aux usages et cadre de vie de chacun ?

  • Chantier « Mettre en réseau »

Comment faciliter la mise en lien des actions (individuelles et collectives) et des acteurs sur un territoire ? Quels outils permettraient de faciliter la continuité du parcours usager entre les acteurs d’un territoire (en matière de santé, retraite, action sociale...) ?

La téléassistance comme outil de prévention des chutes graves

L’étude en recherche-action a suivi un premier travail d’état des lieux : un comparatif des systèmes de téléassistance au Royaume-Uni, en Suède, en Espagne, aux Pays-Bas et en France. Au travers de l’usage de ces dispositifs moins utilisés en France, les opportunités que peut présenter la téléassistance pour prévenir les rechutes des personnes âgées ont pu être identifiées. Comment s’informer, comprendre et prendre une décision pour choisir le dispositif le mieux adapté aux besoins de la personne ? Comment faire évoluer les dispositifs de téléassistance pour renforcer leur rôle de prévention des chutes et rechutes ?

Télécharger l’état des lieux de la téléassistance en Europe

PDF (3 942.8 Ko) - Dernière mise à jour le 15 décembre 2023

Télécharger

La DITP propose ainsi plusieurs chantiers à explorer dans le cadre du plan :

  • sensibiliser les personnes âgées à la perte d’autonomie avant qu’elle ne survienne, faciliter l’accessibilité et la lisibilité du parcours d’information et de souscription aux offres de téléassistance pour les personnes âgées et les aidants,
  • faciliter l’appropriation et l’utilisation efficace du dispositif, en tenant compte des usages innovants, outiller la mise en réseau des acteurs qui collaborent au quotidien, qui interviennent auprès de l’usager ou qui encadrent la coordination du dispositif de téléassistance,
  • imaginer les services de prévention de demain en explorant la possibilité d’articuler plus étroitement téléassistance et prévention, grâce à de nouvelles offres de services, une nouvelle organisation et gouvernance territoriale, de nouveaux outils, etc.

Des pistes d'action co-construites selon les méthodes du design

Basés sur des enquêtes en immersion auprès d’usagers, d’aidants et de personnes âgées, les travaux de recherches et d’échanges conduits par le pôle design public de la DITP ont pris la forme d’ateliers de co-conception avec des professionnels de l’autonomie et de la téléassistance, d’ateliers de débats sur les propositions et d’entretiens avec des experts de la thématique.

Les solutions identifiées par la DITP ont vocation à inspirer de nouvelles initiatives et modes d’action. Elles pourront également être utiles pour prioriser certains chantiers en cours dans le cadre du plan national anti-chute des personnes âgées.