Agreenculture déploie des robots autonomes aux côtés des agriculteurs

Témoignage

Publié le 13 septembre 2022 par Mission « Pilotage du programme de transformation publique »

Christophe Aubé est le cofondateur de Agreenculture, une entreprise française basée à Toulouse qui conçoit et fabrique des solutions d’automatisation pour les machines agricoles, destinées à l’entretien de parcelles de culture en totale autonomie. Christophe Aubé a fait appel à France Expérimentation pour s’assurer de la possibilité de développer ce projet innovant.

Partager

Agreenculture déploie des robots autonomes aux côtés des agriculteurs

Agreenculture est spécialisée dans le "smart farming", "l’agriculture connectée", pouvez-vous nous en dire davantage ?

Christophe Aubé  : Nous développons des systèmes matériels et logiciels qui permettent à n'importe quelle machine, surtout agricole, d'être transformée en robot autonome et sécurisé. Nos solutions répondent à un double défi : d’une part, elles proposent une réponse au manque de main d’œuvre disponible pour les travaux dans les champs, et d’autre part, elles accompagnent les agriculteurs dans leurs démarches de transition agro écologique en déployant des solutions autonomes permettant, par exemple, de limiter l’utilisation des produits phytosanitaires. C’est d’ailleurs sur un projet de ce type que nous avons fait appel à France expérimentation.

Pourquoi avez-vous fait appel à France Expérimentation ?

Nous souhaitions concevoir une solution de désherbage chimique en installant un outil de micro pulvérisation sur un robot agricole autonome sous le contrôle d’une personne certifiée. Nous avions besoin d’un accompagnement juridique pour savoir ce qui pouvait être autorisé, notamment sur ce qui a trait à la pulvérisation (interdite par voie aérienne via drone notamment) et à la sécurité des machines hautement automatisées. Les conclusions de l’instruction menée par France Expérimentation nous ont confirmé que notre projet était réalisable en l’état, sans que nous ayons à demander une modification du cadre juridique.

Cette sécurisation juridique a été décisive dans la conduite et la concrétisation de notre projet : nous avons pu dans un premier temps mener un test grandeur nature lors du challenge Centéol, et allons commercialiser la solution en 2023 en partenariat avec l’entreprise alsacienne Kuhn.

Notre robot permet de réduire considérablement la quantité de produits phytosanitaires utilisé et représente aussi un gain financier et de temps pour les agriculteurs.

70 %

« Sur 50 hectares de maïs que nous avons cultivé, nous avons pu réduire de l'ordre de 70 % l'utilisation de produits phytosanitaires. »

Aujourd’hui, comment envisagez-vous l’avenir pour votre start-up ? Et pour le monde agricole ?

Je suis persuadé que la robotique et le déploiement de solutions autonomes seront déterminants pour penser l’agriculture de demain et nous engager fermement une démarche de transition agro écologique. J’observe une vraie dynamique au sein des  start-up, mais aussi de certains industriels, prêts à relever ce défi ambitieux.

Vous aussi avez un projet économique innovant bloqué par un frein juridique ? Découvrez France Expérimentation.

Aujourd’hui, des solutions existent pour lever les obstacles législatifs ou réglementaires qui vous empêchent de réaliser vos projets innovants. Grâce à France Expérimentation, vous pouvez bénéficier d’une dérogation pour lever ces blocages et mener vos projets à leur terme.

Déposez votre dossier de candidature

Des questions ?
Contact

Sur le même sujet