Vous êtes ici

Salle de presse

614
Appel à manifestation d’intérêt "intelligence artificielle" : 6 lauréats à découvrir !
Mercredi, 21 Novembre, 2018
Appel à manifestation d’intérêt "intelligence artificielle" : 6 lauréats à découvrir !

L'appel à manifestation d'intérêt lancé le 14 juin 2018 a rencontré un grand succès auprès des administrations qui ont soumis 52 dossiers de candidatures. Ce succès témoigne à la fois de la volonté des administrations publiques de se saisir du potentiel de l'intelligence artificielle et du besoin d'accompagnement de ces mêmes administrations pour expérimenter ces méthodes.

L’IA concernant tous les domaines de l’action publique, ce sont toutes les sphères de politiques publiques qui sont représentées dans ces manifestations d’intérêt, en particulier l’enseignement supérieur, la sphère sociale, l’environnement, la sphère économie - finances, et l’intérieur. De la même façon, la nature des candidats recouvre un spectre large d’administrations d’État : administrations centrales, opérateurs ou établissements publics, services déconcentrés, et autres services publics (rectorats, universités, cours de justice, hôpitaux).

Enfin, la variété des sujets proposés dans les dossiers de candidature donne à voir l’étendu du potentiel de l’IA dans l'administration : amélioration de la relation usager, facilitation de la veille métier ou stratégique, amélioration du ciblage des contrôles, accélération d’un processus ou encore aide à la décision.

Les six projets lauréats couvrent de nombreux domaines de la sphère publique :

  • l'environnement avec les projets de l'Agence française pour la biodiversité et la direction départementale des territoires et de la mer ;
  • la santé et le sanitaire avec les projets du CHU Toulouse et de la direction générale de l'alimentation ;
  • la sphère sociale avec le projet de l'ACOSS ;
  • la sûreté nucléaire avec le projet de l'Autorité de sûreté nucléaire.

 

Et sont aussi représentatifs des différents usages potentiels de l'IA :

  • l'aide au ciblage des contrôles ;
  • l'amélioration de la relation à l'usager ;
  • l’amélioration d’un processus métier.

 

Enfin, les six projets font appel à un large ensemble de techniques d'IA :

  • les méthodes de détection automatique d'objets dans des images pour le projet de la direction départementale des territoires et de la mer ;
  • les méthodes de compréhension naturelle et de synthèse vocale pour l'agent conversationnel de l'ACOSS ;
  • les méthodes d'extraction d'informations de textes et de traite-ment automatique du langage pour les projets de l'Autorité de sûreté nucléaire et du CHU de Toulouse.

 

Les lauréats bénéficieront d’un accompagnement complet, avec :

un accompagnement technique pour développer un proof of concept (POC) sur la problématique identifiée et monter en compétence sur les technologies d'intelligence artificielle ;
un accompagnement stratégique pour appréhender la trans-formation du métier associée au développement de ce POC : impacts induits sur le métier des agents, les processus, conduite du changement, etc.

 

Ces projets seront menés à titre expérimental sur une durée de 10 mois : à la fin de cette période, une évaluation sera menée - à l’appui des retours des tests utilisateurs, de la maturité de l’IA, de l’appréhension des impacts métier induits, etc. - pour déterminer si le POC a fait ses preuves et sa capacité à être déployé. Des experts (institut de recherche, association, prestataire privé) en données, IA et impact du numérique sur les métiers seront mobilisés pour conduire l’accompagnement.

 

614