Une expérimentation de la DITP pour promouvoir une utilisation raisonnée des écrans par les enfants

Publié le 07 février 2022 par Mission « Innovation publique »

La Direction interministérielle de la transformation publique a accompagné la Mission Interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) dans le développement d'un outil destiné à aider les familles à mieux gérer le temps passé devant les écrans.

Partager

Rapport "Promouvoir un bon usage des écrans par les familles"

PDF (4 620.2 Ko) - Dernière mise à jour le 7 février 2022

Télécharger

Comment faciliter une utilisation raisonnée des écrans chez les enfants ?

La présence croissante des écrans dans l’environnement des enfants, ainsi que la pression sociale autour du fait d’avoir un téléphone portable, ou d’être présent sur les réseaux sociaux, sont autant de facteurs qui rendent la gestion des écrans difficile pour les familles… Malgré des avantages certains liés à l’accès à ces nouvelles technologies, des études de plus en plus nombreuses révèlent les effets néfastes potentiels des écrans, particulièrement chez les enfants.

4h11mn

c’est le temps que les enfants de 6 à 17 ans passent en moyenne chaque jour sur un écran (Étude « Esteban » menée par Santé publique France en 2015).

La solution testée : Faminum, un outil numérique de médiation familiale

L’équipe Sciences comportementales de la Direction interministérielle de la transformation publique (DITP) a accompagné la Mission Interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) afin notamment d’améliorer et d’optimiser « Faminum », un outil numérique de médiation familiale pour aider les familles à mieux gérer l’utilisation des écrans par leurs enfants.

Pour travailler sur cet outil numérique, l’équipe sciences comportementales de la DITP a cherché à identifier les difficultés rencontrées par les familles dans la gestion des écrans : l’ancrage des écrans dans les habitudes familiales, les incitations générées par l’environnement social à avoir recours aux écrans ou bien encore le sentiment exprimé par les parents de manquer de repères et d’outils pratiques. Cette première phase de diagnostic comportemental a mis en lumière l’importance de fournir des messages simples et cohérents, de s’appuyer sur les systèmes de soutien social, ou bien encore d’impliquer à la fois les parents et les enfants dans la définition et la mise en œuvre d’une stratégie familiale de bon usage des écrans.

Une étude pilote avec une centaine de parents volontaires

Après la phase de diagnostic et en s’appuyant sur une enquête d’usage menée auprès de plus de 800 parents, l’équipe a mené une étude pilote avec une centaine de familles afin d’obtenir des retours usagers et des suggestions d’améliorations en vue d’un prochain déploiement de la plateforme.

La plateforme : « Faminum » propose désormais une expérience guidée et personnalisable : chaque famille est invitée, selon son profil et ses priorités, à créer sa propre charte numérique d’utilisation des écrans à la maison. Il est également possible de recevoir des conseils personnalisés pendant 6 semaines pour prolonger l’expérience.

"De nombreux parents sont préoccupés, voire démunis, face à la place croissante que les écrans ont pris dans leur foyer. Quels impacts sur le développement physique ou psychique de leurs enfants ? Quelle place accorder à ces outils dans leur vie ? Ou placer le curseur ? Autant de questions auxquelles FamiNum répond grâce à une interface ergonomique permettant de décider, de façon concertée, de sa propre stratégie familiale numérique. Un bon outil pour reprendre la main sur les usages des écrans à la maison !"

Valérie Saintoyant, déléguée de la MILDECA

Les premiers résultats de l’expérimentation confirment l'accueil positif réservé à la plateforme par les parents l’ayant testé, et semblent indiquer qu’un tel outil pourrait permettre l’adoption de nouvelles pratiques, ainsi qu’encourager des conversations plus sereines en famille autour des écrans. En effet, l’étude a permis d’identifier que l’application rassure les parents, souvent inquiets de savoir s’ils appliquent les bonnes pratiques. Par ailleurs, elle facilite la discussion en famille, en servant comme « clé d’explication » impartiale. Enfin, elle permet aux parents de découvrir de nouvelles bonnes pratiques validées par des experts et des pédopsychiatres.

Les enseignements ont également permis d’identifier des pistes concrètes pour améliorer et affiner une nouvelle version de Faminum en vue d’un lancement plus large.

Découvrir la plateforme FamiNum.com

Pourquoi faire appel aux les sciences comportementales ?

Les sciences comportementales permettent de mieux comprendre les mécanismes de décisions des usagers, leurs attentes ou leurs pratiques. L’objectif est de proposer des solutions adaptées aux comportements humains, notamment en testant et en évaluant, pour permettre une mise en œuvre effective des politiques publiques. 

En savoir plus

Sur le même sujet

Voir tous