Vous êtes ici

Outils et méthodes pour transformer

2788
Ouverture du Campus de la transformation publique : 3 questions à Aude Costa de Beauregard, cheffe de département à la DITP
19.12.18

Conseils, méthodes, coulisses, c'est le principe des "3 questions à...". Court, simple et dynamique, un format pour revenir concrètement sur un projet en donnant la parole aux agents de la DITP qui l'ont porté. Ci-après l'interview de Aude Costa de Beauregard, cheffe de département, qui a imaginé, conçu et lancé Le Campus de la transfo avec son équipe. Formation, coaching, mise en relation, c’est l’esprit du Campus pour accompagner les chefs de projets et les agents dans la transformation de l’administration.

 

 

  Campus ou université ? Plus que le nom, quelle est l’ambition de cette nouvelle offre de formation ?  

On a préféré le nom de Campus à celui d’Université tout simplement parce que ce qu’on veut, c’est faire avancer concrètement les projets, accompagner les porteurs et aussi être très ouvert. C’est pourquoi le mot de « Campus » nous est apparu plus fidèle à nos ambitions. Il traduit bien notre volonté d’être réactifs et au plus près des équipes projet pour accélérer. Le Campus c’est un outil d’accompagnement mêlant à la fois de la formation, du partage dans le cadre de la communauté et une approche très orientée sur les personnes avec du coaching et du co-développement. On souhaite apporter à la fois les savoir-être et les savoir-faire de la transformation publique : le numérique, le management, l’innovation, la gestion de projet, l’approche usager…  On veut aussi accompagner les équipes, mixer les profils, associer davantage le manager et ses agents dans une même formation pour éviter que la personne formée se retrouve isolée quand elle retourne dans son administration. C’est très en lien avec le travail plus global de la DITP qui veut accompagner les transformateurs publics sur le long cours.

 

  Comment s’est construite cette nouvelle offre de formation ? 

L’équipe de la DITP a travaillé pendant 6 mois dans l’esprit  du Campus, c’est-à-dire en collaboration avec less partenaires du Campus (les écoles de formation mais aussi les plateformes RH en région, des futurs utilisateurs, des futurs prescripteurs comme les correspondants modernisation) en commençant par découvrir ensemble des espaces inspirants dans le cadre d’une learning expedition. En interne, nous avons privilégié une logique de task force avec une équipe resserrée de  4 personnes et nous avons beaucoup travaillé avec nos partenaires. C’est donc plutôt une trentaine de personnes qui ont collaboré à l’élaboration de ce Campus et nous allons continuer de travailler avec eux. Le défi que nous nous sommes fixés, c’est d’être très réactif, d’être là quand les managers et les agents publics en ont besoin. Un système de labélisation Campus sera mis en place en 2019 mais il est déjà possible de suivre des formations à l’ENA ou à l’IGPDE qui s’inscrivent dans la démarche du Campus.

 

  En quoi l’offre proposée est-elle nouvelle ? 

On est parti du constat qu’on avait besoin de renouveler l’offre de formation autour des sujets de transformation publique d’abord parce qu’il y a des attentes très fortes pour que celle-ci soit la plus accessible possible. Il y a une envie de se former qui est immense. On a donc voulu rebâtir l’offre autour du numérique et toucher le plus grand nombre, en particulier les porteurs de projet de transformation publique. Les porteurs de projet ont ainsi le choix entre des offres de formation très différentes dont celles accessibles immédiatement avec les capsules de e-learning ou les MOOC disponibles au moment où l’agent public en a besoin. L’offre en ligne est mobilisable à tout moment et à volonté ! On veut aussi traiter les thématiques ou problématiques communes au fur et à mesure et planifier, d’un mois sur l’autre, les thématiques dont les managers et les agents ont besoin. Nous avons aussi voulu renforcer la complémentarité avec les offres de formation déjà proposées notamment par l’ENA ou l’iGPDE mais aussi avec les laboratoires d’innovation installés un peu partout en France. Enfin il était nécessaire de pouvoir proposer des accompagnements sur-mesure pour les équipes projet en charge transformation à forts enjeux. Elles n’attendent pas en effet une formation «sur catalogue ». Elles souhaitent qu’on comprenne leur projet, qu’on s’adapte à leur calendrier et elles souhaitent aussi aller au-delà de la formation avec de l’accompagnement et du partage. Le Campus était nécessaire, était attendu. On a hâte de voir la suite !

 

POUR TOUT SAVOIR SUR LE CAMPUS :

 Retrouvez les offres "sur-mesure", "à volonté", les "ateliers pratiques", et les "formations partenaires labélisées".

 

DÉCOUVRIR LE CAMPUS
2788