[REPLAY] Design et commande publique : comment faire bénéficier les acteurs publics des méthodes du design ?

Publié le 14 décembre 2021

Dans le cadre de la 8ème édition du Mois de l’innovation publique, la DITP a organisé un échange sur la mise en place des méthodes du design dans la commande publique, avec la présentation de projets de construction ou de rénovation d’établissements scolaires. L’intégralité des échanges à retrouver en ligne !

Partager

[REPLAY] Design et commande publique : comment faire bénéficier les acteurs publics des méthodes du design ?

Pour mettre en place une politique publique efficace qui répond aux attentes des citoyens, il est essentiel d’inclure l’ensemble des parties prenantes dès la phase de conception. Pour y parvenir, on peut s’appuyer sur les méthodes du design qui placent au cœur de la conception les usages réels et intègrent les besoins et les attentes des différents acteurs : agents, usagers, riverains, maître d’ouvrage, etc.

La méthode du design pour la rénovation ou la construction des bâtiments scolaires

Comment appliquer les méthodes du design pour inclure les usagers dans les projets de rénovation ou de construction des bâtiments scolaires ? Quels sont les écueils à éviter ?

Les établissements scolaires sont des lieux régis par des textes juridiques qui répartissent les compétences entre l’Etat qui pilote la politique éducative et les collectivités territoriales, chargées notamment de la rénovation ou la construction des bâtiments scolaires. Mais la réalité est souvent plus complexe :

  • D’une part, les collectivités territoriales participent à l’éducation (avec la mise à disposition de personnel par exemple) et peuvent mener leur propre politique éducative ;
  • D’autre part, l’Etat est de fait impliqué dans la conception des bâtiments, à la fois lieu d’exercice des agents mais aussi espace déterminant les pratiques pédagogiques qui y seront menées.

A la fois outil du quotidien pour les élèves et les agents mais aussi porteurs du programme pédagogique et des politiques publiques de l’Education Nationale, la rénovation ou la construction de bâtiments scolaires invite donc à un dialogue permanent entre l’Education Nationale et les collectivités. Et c’est en mettant au cœur de la réflexion les usagers, que cette répartition des compétences entre les collectivités territoriales et l’Etat pourra être la plus fluide et la plus transparente possible.

C’est tout l’objectif de cette table ronde, organisée par la DITP : mettre en avant des exemples de projets de rénovation ou de construction de bâtiments scolaires qui ont utilisé les méthodologies du design pour en tirer des apprentissages, identifier les clés de succès et les points de blocages.

Parce que les méthodes du design sont liées à la recherche et à l’expérimentation, chaque projet instruit le suivant et il n’y a donc pas une bonne méthode ou une bonne manière de faire. C’est à partir du partage d’expériences que l’on parvient à tirer des enseignements et donc à établir une méthodologie qui intègre les besoins des usagers.

Nos intervenants :

  • Sidi SOILMI, Directeur de projet en charge de la cellule « bâti scolaire » au Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des Sports
  • Sophie RICARD, architecte, urbaniste, AMO
  • Marie ANQUEZ, maire adjointe à L'Île-Saint-Denis
  • Stéphane RODIER, maire de Thiers
  • Martine MARCHAND-PROCHASSON, cheffe de projet Lycée à la ville de Bagneux

 

Revoir la table ronde 

Revoir toutes les émissions enregistrées pendant le Mois de l'innovation publique :

Revoir toutes les émissions

Sur le même sujet

Voir tous