Comment intégrer le design fiction dans une stratégie de transformation publique ?

Publié le 17 juin 2021 par Mission « Innovation publique »

Retour sur l’épisode 4 des "Mardis de l'Innovation", un webinaire organisé par la DITP le 1er juin 2021, avec les regards croisés d’experts et praticiens du design fiction : Audrey Moisan, Chef de projet, Mission Innovation de la Direction interministérielle de la transformation publique ; Régis Chatellier, Chargé d’études prospectives à la CNIL et contributeur du LINC (Laboratoire d’innovation numérique de la CNIL) ; Mathilde Herman, Cheffe de la Cellule Relations Institutionnelles à l’Agence de l’Innovation de Défense et Max Mollon, Designer et chercheur, Fondateur du design Fiction Club et du projet Politique Fiction.

Partager

Les mardis de l'innovation

Pratiquer la prospective, et donc mieux anticiper des problématiques futures, est un outil essentiel pour la conduite de l’action publique. Parmi les pratiques et les approches à disposition des acteurs publics pour conduire de telles démarches de prospective, on trouve le design fiction.

De quelle manière le design fiction peut-il s’intégrer dans une stratégie de transformation publique : qu’est-ce que le design fiction ? Quelles sont les synergies existantes entre le design fiction et les dynamiques d’innovation publique ? Comment utiliser le design fiction comme outil de projection et, in fine, de prise décision ?

Quelques réponses et pistes de réflexion d’experts et praticiens de la prospective :
 
Max Mollon, designer et chercheur, est revenu sur la définition du design et sur  les enjeux portés par le design fiction. Si le design a pour objectif d’agencer notre habitabilité du monde par la création d’artefacts, le design fiction vise quant à lui à faire l’expérience des futurs pour améliorer le processus de décision et l’action dans le présent. Max Mollon a également évoqué les vertus de l’utilisation du design quand il s’agit de favoriser le débat. Ce dernier permet en effet, selon lui, d’ouvrir des espaces de contestation mutuelle et de confrontation des affects :

"La particularité du design fiction c’est que l’intérêt de faire l’objet n’est pas de le mettre en action mais de porter un discours et de débattre de sa fonctionnalité si on devait le déployer dans le réel."

Max Mollon, Designer et chercheur, Fondateur du design Fiction Club et du projet Politique Fiction

Régis Chatellier, chargé d’études prospectives à la CNIL, a explicité la vocation du Laboratoire d’Innovation Numérique de la CNIL. Le Laboratoire se donne en effet pour objectifs d’explorer le futur de la société numérique pour mieux anticiper l’impact de l’usage des innovations technologiques et d’expérimenter pour cerner les usages numériques émergents.
Dans le cadre de cette activité, le recours aux scénarios de design fiction sur les sujets de protection des données permet d’imaginer l’après-demain pour mieux éclairer nos décisions de demain :

"Le design fiction consiste à créer un objet, un artefact dont on revendique le caractère fictionnel - bien qu’il soit basé sur un travail de compréhension du présent et de possibles futurs - et qui vise à nous faire mieux réfléchir."

Régis Chatellier, Chargé d’études prospectives à la CNIL et contributeur du LINC (Laboratoire d’innovation numérique de la CNIL)

Mathilde Herman nous a parlé des « Jeunes de l’IHEDN », première association française de jeunes intéressés par le monde de la défense et de la sécurité. Elle est revenue sur les actions de l’association, et notamment sur la « Semaine du Turfu » organisée en avril dernier avec, pour objectif, de réunir la jeunesse autour des enjeux de prospective de défense. Elle a, par ailleurs, expliqué comment l’utilisation du design fiction a permis à l'association d’initier la réflexion autour des conflits de demain :

"Nous voulions, avec la « Semaine du Turfu », proposer une programme pendant toute une semaine qui permette de mobiliser la jeunesse autour des enjeux relatifs à l’avenir de notre défense nationale."

Mathilde Herman, Cheffe de la Cellule Relations Institutionnelles à l’Agence de l’Innovation de Défense

Revoir le wébinaire

Les mardis de l'innovation

Les mardis de l'innovation

Chaque premier mardi du mois, la Direction interministérielle de la transformation publique propose des rencontres en ligne pour décrypter les grands enjeux de l'innovation publique avec des penseurs, experts, intellectuels, et des professionnels qui agissent sur le terrain.

Revoir tous les wébinaires

Sur le même sujet

Voir tous