Vous êtes ici

Nos actions

893
Les sciences comportementales au service de la transformation publique
01.05.18
Sciences comportementales transformation publique

  OBJECTIF  

S’appuyer sur les connaissances en sciences comportementales afin d’améliorer l’efficacité des politiques publiques.

 

  Contexte  

Les politiques publiques sont parfois mises en place sans prendre en compte la réalité et la complexité des situations des individus auxquels elles s’adressent. De ce fait, certaines politiques publiques voient leur efficacité entravée, et peuvent même entraîner des effets rebonds si la diversité des comportements humains n’est pas anticipée.
La prise en compte des enseignements des sciences comportementales offre la possibilité de mieux appréhender les mécanismes de prise de décision dans leurs contextes. Ceci constitue un levier puissant de changement au service de la transformation publique.
La mise au point de solutions nécessite un ajustement fin qui suit une démarche scientifique d’expérimentation. Chaque solution est testée et son impact évalué. A terme, cette approche permet de déployer des solutions fondées sur les preuves. L'efficacité des politiques publiques peut ainsi être optimisée du point de vue des citoyens et des administrations : les lois et les programmes deviennent plus adaptés. L'information devient plus compréhensible et les démarches plus faciles car construites à partir des pratiques réelles des usagers et des agents.

 

  NOTRE APPROCHE : comprendre - concevoir - évaluer  

Une telle démarche s’appuie sur une méthodologie rigoureuse qui comprend trois étapes :

 

Comprendre. Selon le projet, les citoyens, les consommateurs, les utilisateurs, etc. sont interrogés afin de bien comprendre la situation ainsi que les perspectives de l’ensemble des personnes concernées. A cette enquête de terrain est associé un état de l’art sur les données existantes ainsi que sur les solutions émergeantes autour de la problématique (revue scientifique, benchmark). Toutes ces approches complémentaires permettent d’établir un diagnostic le plus complet possible. L’objectif final de cette étape est d’une part de bien analyser comment la situation étudiée est perçue sous l’angle des différentes parties prenantes, et d’autre part d’identifier les mécanismes et les facteurs qui influencent l’action des individus impliqués (temps, lisibilité ou accessibilité des informations, habitudes, expériences, organisation…).

Concevoir. Des options sont proposées en impliquant les différents points de vue, les différentes parties prenantes (citoyens, administrations….). A titre d’exemple, un travail sur l’information, l’intention, l’action… sont autant d’axes pour orienter la mise au point d’alternatives possibles. L’objectif final de cette étape est de définir une ou plusieurs solutions qui permettent de dépasser les obstacles identifiés lors de la phase de diagnostic.

Evaluer. La première étape de l’évaluation consiste à tester un prototype de la solution envisagée. Cela permet de détecter les potentielles anomalies ou axes d’améliorations. La solution est ensuite testée à plus grande échelle afin d’évaluer son impact et notamment son effet causal sur les bénéficiaires. Ceci permet d’estimer la différence entre une situation avec ou sans l’intervention et de tirer des conclusions rigoureuses sur l’efficacité (ou non) du dispositif avant déploiement. L’ensemble de la démarche doit faire l’objet, au final, d’une communication détaillant les méthodes mobilisées et les résultats atteints.

 

  ENGAGEMENT ETHIQUE 

L’application des sciences comportementales aux politiques publiques se doit d’être responsable : un ensemble de références éthiques et de finalités nécessite d’être clairement définis. Notre démarche s’engage à suivre les principes suivants :

  • Des choix et des alternatives de choix respectueuses de l’autonomie des citoyens
  • La transparence des interventions mises en place
  • L’évaluation d’impact et d’efficacité des interventions

 

 

  NOS MISSIONS  

 

 

 

 

 

Piloter

 

Pilotage et accompagnements de projets

 

 

 
 
 

Outiller

 

Mise à disposition des ressources (capsules, guides, articles)

 

 

 

Diffuser

 

Animation d'une communauté de pratique et d'un réseau d'experts