Vous êtes ici

Nos actions

1561
[Défis Cartes Blanches] Les 5 expérimentations à suivre en 2020
14.10.19

Ce sont 5 projets qui feront la différence pour l'année à venir. Sur des sujets aussi variés que la réinsertion, l'emploi  ou encore la santé, ces expérimentations pourraient apporter une réponse à grande échelle à des irritants de longue date. À suivre de près.

C’est pour permettre une audace supplémentaire, loin des carcans administratifs, que la DITP a souhaité mettre en place ces Défis. Les premiers résultats sont là, avec le lancement de ces 5 expérimentations. De quoi mettre l’eau à la bouche à tous ceux qui sont concernés, de près ou de loin.

LES 5 PROJETS RETENUS

  • Projet 1 : La réinsertion - Marseille

Comment réinventer la réinsertion d’anciens détenus ? Si tout le monde s’accorde à dire que l’accompagnement des anciens détenus est déterminant, la réinsertion n’a rien d’évident et demeure encore un vif sujet de société. Il était donc urgent de tenter ce qui n’avait encore jamais été fait.
L’expérimentation consistera à tester le dispositif de Validation des Acquis de l’Expérience et d’appariement avec des employeurs auprès de 10 à 15 individus, encore aux mains de la justice ou ayant intégralement purgé leur peine trafic de stupéfiants de la maison d’arrêt du centre pénitentiaire de Marseille-Baumettes. Elle durera 15 mois à compter de janvier 2020.

Découvrir le défi en détail : La relève : valoriser les compétences d'anciens détenus pour réussir leur réinsertion professionnelle et diminuer le risque de récidive

  • Projet 2 : Améliorer la qualité de l’air - Bordeaux

Le chauffage au bois est une source majeure de chauffage en France, mais également une source de pollutions importante. Peut-on conserver ce mode de chauffage en l’améliorant pour garantir la qualité de l’air ?
Un kit sera testé auprès de 250 foyers dans une zone du territoire métropolitain de Bordeaux. L’expérimentation permettra de mesurer si une meilleure connaissance des conséquences du chauffage à bois se traduit par des changements de pratiques, et une amélioration de la qualité de l’air en hiver.

Découvrir le défi en détail Améliorer la qualité de l'air à travers une meilleure connaissance et utilisation du chauffage au bois

  • Projet 3 : Simplification administrative - Brest

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ? Ou pourquoi remplir 15 documents lorsqu’un seul suffirait ? L’administration a ses raisons que la raison ignore, et Pôle emploi compte bien faire plus simple pour les demandeurs d’emploi qui souhaitent s’inscrire à une formation.
1200 usagers de l’agence Pôle Emploi de Brest Marine expérimenteront cette démarche simplifiée au cours de l’année 2020, afin de mesurer la satisfaction des usagers, l’augmentation de l’accès à la formation des demandeurs d’emploi et l’efficacité du dispositif pour les acteurs administratifs et formateurs concernés.

Découvrir le défi en détail : De 1 à 15 documents : simplifier les étapes administratives du parcours de formation des demandeurs d'emploi

  • Projet 4 : Réduire le temps de transmission entre les secours - Melun

Les services de secours sont régulièrement sous le feu des projecteurs : comment améliorer la transmission des informations afin d’assurer au patient une prise en charge rapide et un traitement sûr ?
Le protocole développé par le Service Départementale d’Incendie et Secours du Val de Marne sera expérimenté dans l’agglomération de Melun Val-de-Seine dès le début de l’année 2020.

Découvrir le défi en détail : Réduire le temps et améliorer la qualité de la transmission, c'est augmenter les chances de survie des usagers

  • Projet 5 : Mettre à l’abri les femmes sans-abri - Bordeaux

Les femmes sans abri sont les premières victimes de violence. Pour remédier à la pénurie d’accueil et faire face à l’urgence de la situation, les citoyens sont associés à l’accueil de ces femmes en difficultés.
Depuis quelques mois, plusieurs femmes sont hébergées grâce au dispositif « Merci pour l’invit’ » et 32 hébergeurs se sont manifestés. L’expérimentation permettra d’augmenter le nombre de nuitées mises à disposition dans plusieurs territoires et le nombre de femmes mises à l’abri dans un hébergement citoyen. La solution sera déployée dans les agglomérations bordelaise et parisienne, afin de mesurer la viabilité du dispositif et d’évaluer s’il permet d’améliorer la réinsertion sociale des femmes sans abri.

Découvrir le défi en détail : Mettre à l'abri, prendre en charge et réinsérer les femmes sans domicile victimes de violence
Lire l'interview de l'équipe, le 6 juin 2019

 

Consulter le dossier de presse

1561