Vous êtes ici

Nos actions

901
#Mardisdelinnovation Ep. 1 Crise sanitaire et innovation : le retex des retex
05.11.20

Chaque mardi matin, pendant toute la durée du Mois de l'Innovation, la Direction interministérielle de la transformation publique organise les « Mardis de l’Innovation », des rencontres en ligne pour décrypter les grands enjeux de l'innovation publique avec des penseurs, experts, intellectuels, et des professionnels qui agissent sur le terrain.

Retour sur l’épisode 1 : « Innovation et crise : le retex des retex ».

Avec le retour au confinement, la réflexion sur nos pratiques et le besoin d’innover sont plus que jamais essentiels. La crise sanitaire a donné lieu à de nombreux retours d’expérience.
Quel retex des retex ? A-t-on su innover dans nos techniques d’enquête ? Quelles leçons à tirer dans le secteur de l’innovation ? Quels chantiers pour innover dans le secteur public ? Comment mieux préparer les prochaines crises alors même que la pandémie n’est pas terminée ?

Autant de questions auxquelles ont répondu nos invité(e)s :Nadège Guiraud, directrice des programmes à La 27e Région, Hélène Boissin-Jonville, directrice de projet à la DITP, Aurore Bimont, coordinatrice du consortium "Où atterrir" et notre grand témoin, Bruno Latour, sociologue et philosophe des sciences.

Hélène Boissin-Jonville est revenue sur l’impact de la crise sur les modes de travail, et notamment sur le développement massif du télétravail :

Les taux d’équipement des agents sont en train d’évoluer. (...) Les managers publics ont beaucoup interrogé leur pratique à l’issue du confinement. Le 2ème confinement n’a pas provoqué l’effet de sidération observé en mars dernier. Notre objectif est d’essaimer les transformations qui ont eu lieu pendant le premier confinement pour qu’elles deviennent de nouveaux modes de fonctionnementr. (...) Ces transformations proposent une administration plus efficace, plus souple, plus agile.
 

 

Nadège Guiraud a présenté l’enquête-action « Réflexes publics » sur la résilience de l’action publique par temps de crise :

Il y a les prémisses du développement d’une nouvelle culture RH, avec l’idée de valoriser davantage la polyvalence et la capacité d’adaptation des agents. Le raccourcissement des délais de décision et des circuits traditionnels de validation et de pilotage permettent de sortir des routines et d’accélérer de nouvelles pratiques.
 

 

Bruno Latour et Aurore Bimont ont ensuite livré leurs éclairages sur notre rapport au territoire et notre manière de penser un monde qui se transforme :

Il y a une impuissance de l’État à identifier les besoins fondamentaux de chacun. Il faut donc repartir des habitants d’un territoire tel qu’ils le définissent eux-mêmes pour qu’ils puissent reprendre prise sur la réalité et regagnent puissance. (Aurore Bimont)

 

Mardi de l'innovation du 3/11/20 : "crise sanitaire et innovation : le retex des retex"

 

 

901