Vous êtes ici

Home

1319
Déconcentration RH de l’État : une méthode de travail innovante avec la DITP et la DGAFP
01.10.20

Pilier de la transformation de l’organisation territoriale de l’État, la déconcentration des ressources humaines de l'Etat, ouvert en CITP, a commencé. Si le chantier est ancien, la façon de l’aborder est, elle, inédite. La Direction interministérielle de la transformation publique (DITP) et la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) ont engagé une vaste phase de concertation impliquant tous les acteurs de la fonction RH déconcentrée, les agents et leurs managers. Objectif : partir du terrain pour co-construire les solutions, confronter les points de vue et assumer un débat ouvert.

La première étape pour déconcentrer, à termes, l’essentiel des décisions individuelles RH et donner plus de responsabilités et de marges de manœuvre aux services déconcentrés a été de réaliser un diagnostic sur les territoires au plus près des services de l’État.

L’approche collaborative choisie s’est organisée autour de trois ateliers de réflexion ayant mobilisés plus de 70 agents de l’État, successivement à Lille, Rennes et Rouen. Une enquête a également été diffusée en ligne auprès des services déconcentrés. Plus de 700 agents ont pu ainsi apporter leur contribution.
Cette approche a permis d’établir un premier état des lieux, d’identifier les principaux blocages et irritants mais également les points forts des pratiques existantes.

Sur cette base, de premières pistes de recommandations ont été établies autour de 4 axes de travail :

  1. Passer d’un modèle centralisé à un modèle déconcentré porteur de sens, notamment en capitalisant sur les acquis de la charte de la déconcentration et de la loi de transformation de la fonction publique, pour donner réellement des marges de manœuvre aux services déconcentrés de l’État et les articuler avec les enjeux de mutualisation.
  2. Faire que la déconcentration RH soit porteuse de transformation RH au niveau local, notamment en renforçant davantage sur le champ d’action des PFRH.
  3. Accompagner les acteurs de la fonction RH, y compris les managers en tant que "premiers RH", pour assurer la mise en œuvre de ces transformations
  4. Créer les conditions d’une nouvelle promesse employeur aux agents de la fonction publique d’État pour les engager dans ces transformations, notamment en favorisant les parcours de carrière interministériels et en valorisant l'identité professionnelle

 

COCONSTRUCTION DE SOLUTIONS : LA SECONDE PHASE DU CHANTIER

Photos : réunion à la Direction Interministérielle de la transformation publique, mercredi 23 septembre 2020

Le chantier porte aujourd’hui sur la définition d’une stratégie et de scénarios de déconcentration RH accompagnés de plan d’actions décliné dans le temps.
Ainsi, deux ateliers se sont déroulés à Dijon et Paris regroupant un panelde  représentants des réseaux déconcentrés et des DRH ministériels. Ces ateliers ont permis de travailler sur les axes identifiés en phase de diagnostic.

Le 21 octobre, un atelier de synthèse regroupant la DITP, la DGAFP, la Direction du budget, la direction de la modernisation et de l’administration territoriale permettra de consolider les axes de transformations et les solutions opérationnelles issues du terrain devant être soumises à l’arbitrage.

 

Pour aller plus loin
Le chantier de la déconcentration des ressources humaines de l’État qui prolonge celui de déconcentration budgétaire co-piloté par la DITP et la DB, s’inscrit au cœur de la démarche de transformation de l’action publique lancée en 2017. Ce chantier se compose de mesures déclinées dans les comités interministériels de la transformation publique (1er CITP, 2nd CITP, 3e CITP, 4e CITP), auxquelles s’ajoute la circulaire du Premier ministre du 5 juin 2019.

 

1319