Vous êtes ici

Home

2693
Amélie de Montchalin : appel aux agents publics, agents de la relance de la France
04.09.20
Amélie de Montchalin : appel aux agents publics

Agents de l’Etat, des collectivités territoriales, des établissements publics sanitaires et sociaux, par-delà les différences de statuts et de grades, de métiers et de fonctions, vous avez su au cours des derniers mois montrer votre capacité d’adaptation et d’innovation au service de nos concitoyens qui vous en sont reconnaissants. La relance de notre pays va à nouveau solliciter votre engagement, Il n’y aura pas de plan de relance efficace pour notre pays sans transformation profonde de notre action publique. Eliminer les lourdeurs, les procédures et les hiérarchies pesantes, est devenue une urgence encore plus forte pour les Français dans cette crise. Je compte  sur vous pour être les acteurs de cette transformation. C’est pourquoi je souhaite, sans attendre, engager la discussion avec vous sur les mesures urgentes que vous avez identifiées en vous adressant deux questions très simples :

  1. Quelle est la mesure principale que mon ministère devrait prendre pour simplifier l’action publique afin de faciliter la relance de notre pays ?
  2. Quelle est la mesure principale à prendre qui vous permettrait, dans votre action quotidienne, de mieux remplir cet objectif ?

 

Mesdames, messieurs, chers agents publics,

L’épidémie met notre pays à rude épreuve. Nous devons affronter une crise économique et sociale inédite depuis 1945. La relance du pays est la première priorité du Gouvernement. Elle est l’affaire de toutes et tous. Elle ne peut être réussie sans vous qui serez les agents de la relance.

Vous avez permis au pays de tenir au plus fort de l’épidémie. Au nom du Président de la République, du Premier ministre et de l’ensemble des membres du Gouvernement, je veux rendre hommage à votre sens de l’intérêt général et à votre esprit de responsabilité. Grâce à votre  mobilisation, nos services publics ont continué de fonctionner.

Vous allez désormais permettre au pays de se relever  et de continuer à vivre. Pour accompagner la reprise, l’Etat se doit d’être exemplaire dans la protection de votre santé et de votre sécurité comme des usagers du service public. C’est notre priorité absolue et j’y serai particulièrement vigilante.

Le Président de la République et le Premier ministre m’ont confié, comme ministre de la transformation et de la fonction publiques, la mission de poursuivre la transformation de nos administrations et de nos services publics. N’étant moi-même pas fonctionnaire, élue pour la première fois en 2017, je suis fière d’animer une maison commune des services publics, qui rassemble les femmes et les hommes des trois versants de notre fonction publique.

Agents de l’Etat, des collectivités territoriales, des établissements publics sanitaires et sociaux, par-delà les différences de statuts et de grades, de métiers et de fonctions, vous avez su au cours des derniers mois montrer votre capacité d’adaptation et d’innovation au service de nos concitoyens qui vous en sont reconnaissants.

La relance de notre pays va à nouveau solliciter votre engagement pour faire réussir nos politiques publiques rapidement et partout, pour faire gagner l’effort commun de notre pays afin de continuer à vivre et de retrouver le chemin de la croissance.

Aucun territoire ne doit être oublié, personne ne doit rester sur le bord de la route. Là où les choses avancent trop lentement, nous aurons ensemble à construire les voies de progrès rapides pour obtenir des résultats tangibles dans le quotidien des Français.

Car nous ne pouvons pas laisser s’installer le sentiment d’une forme d’impuissance publique qui mine notre pacte social et jette le discrédit sur la parole publique.

Il n’y aura pas de plan de relance efficace pour notre pays sans transformation profonde de notre action publique. Eliminer les lourdeurs, les procédures et les hiérarchies pesantes, est devenue une urgence encore plus forte pour les Français dans cette crise.

C’est pourquoi le Président de la République, dont c’est la priorité depuis trois ans, le Premier ministre, et moi-même, comptons  sur vous pour être les acteurs de cette transformation. Avec une confiance et une détermination partagées.

Pour cela, je m’engage à conduire, avec vos représentants, un dialogue social dense, franc et constructif sur vos missions et l’organisation des services publics, sur vos conditions de rémunération, de travail et de protection.

J’irai aussi à votre rencontre partout en France et dans chacun de ses territoires, pour mettre en valeur votre action, et identifier avec vous les blocages, les difficultés mais aussi les recettes qui marchent pour nos services publics. Je travaillerai avec les représentants de la Nation, en lien avec les élus du terrain.

Je souhaite, sans attendre, engager la discussion avec vous sur les voies de progrès urgentes que vous avez identifiées en vous adressant deux questions très simples, deux questions que je poserai aussi à celles et ceux d’entre vous que je rencontrerai tout au long de ma mission :

  1. Quelle est la mesure principale que mon ministère devrait prendre pour simplifier l’action publique afin de faciliter la relance de notre pays ?
  2. Quelle est la mesure principale à prendre qui vous permettrait, dans votre action quotidienne, de mieux remplir cet objectif ?

Ces contributions peuvent être adressées sur le site de mon ministère, www.transformation.gouv.fr ou par voie postale au 101, rue de Grenelle 75007 Paris.  Elles alimenteront très directement et très concrètement notre action au service de la transformation et de la relance de notre pays.

Je compte sur vous !

Merci pour votre engagement en cette période, de crise puis de relance,
Fidèlement,

Amélie de Montchalin

Télécharger au format PDF

 

 

Agents de la fonction publique d’Etat, territoriale et hospitalière, dans le cadre de vos fonctions, vous êtes confrontés à des blocages, des procédures superflues, des organisations à parfaire ?  Vous considérez que l’action publique peut-être simplifiée pour faciliter votre action quotidienne ?

Participez et soumettez vos propositions ! La participation ne demande pas d’inscription et est anonyme. 

2693