Vous êtes ici

Home

24179
Agents publics : à vos propositions pour simplifier votre travail au quotidien !
18.02.19
Consultation Agents publics

Le Gouvernement a décidé de revoir en profondeur le mode de fonctionnement de l’État, insuffler une nouvelle culture administrative, lever les obstacles du quotidien, favoriser la prise d’initiative afin de redonner aux agents publics la liberté d’action nécessaire et offrir à tous un nouveau contrat social dans un environnement de travail satisfaisant.

C’est pourquoi la question unique « Comment lever les blocages que vous rencontrez au quotidien ? » est soumise à tous les agents de l’État jusqu’au 15 avril. Pendant deux mois, vous pouvez déposer des propositions, mais aussi voter en ligne sur les propositions faites par les autres agents et les qualifier.

Dans le cadre de votre activité quotidienne, vous avez appris à vivre avec des blocages, des freins inutiles, des normes excessives, des procédures superflues, des organisations à parfaire, des obstacles réglementaires qui ne se justifient plus… Vous considérez qu’ils pourraient être levés pour rendre plus facile votre vie au travail ? Vous êtes un agent d'administration centrale (opérateur compris) ou d'un service déconcentré de l'Etat ? Participez et soumettez votre proposition !

 

JE PROPOSE, JE VOTE

 

L’appel à propositions est aussi diffusé via vos managers de proximité qui ont été (ou vont être) destinataires d'une adresse dédiée et sécurisée pour accéder à la plateforme "Prenez la parole !". Votre participation est essentielle. Toute proposition peut rencontrer un écho auprès des autres agents et contribuer à lever un frein ou un irritant.

A l'issue de la consultation le 15 avril 2019, toutes les propositions seront examinées et le Gouvernement s’engage à répondre aux 20 propositions qui seront les plus soutenues par le vote des agents participants.

Pour rythmer cette consultation, l'appel à propositions est lancé en trois vagues : le 18 février (1ère vague), le 4 mars (2ème vague) et le 15 mars (3ème vague).

 

L'interview en vidéo d'Olivier Dussopt, Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'action et des comptes publics

 

 

3 vagues de consultation pour faire remonter vos propositions jusq'au 15 avril 2019

 

 A partir du 18 février :   ministères de l’Économie et des finances, de l’Action et des comptes publics, de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, de la Culture, de l’Agriculture et de l’alimentation, services du Premier ministre, préfectures de Bretagne, de Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Grand Est et des Hauts-de-France.

 A partir du 4 mars :   ministères de la Santé et des solidarités, des Sports, du Travail, de l’Europe et des affaires étrangères, de l’Intérieur, des Outre-mer, préfectures de Nouvelle-Aquitaine, d’Auvergne-Rhône-Alpes, du Centre Val-de-Loire, de Normandie et des Pays de la Loire.

 A partir du 18 mars :   ministères de la Cohésion des territoires, de la Transition écologique et solidaire, des Transports, des Armées, de la Justice, préfectures de Bourgogne-Franche-Comté, d’Île-de-France, de Corse, d’Occitanie et préfectures des outre-mer.

 

  Pourquoi ce format de consultation avec une relance par le biais des managers publics ?  

Libérer les marges de manœuvre et transformer les pratiques managériales au plus près des agents publics font partie des ambitions de la transformation publique. C’est pourquoi, vos encadrants sont promoteurs de ce dispositif afin d'inviter l'ensemble de leurs agents à jouer un rôle actif dans la recherche de solutions,  prendre la parole et interagir en votant. Cette ambition de confiance s’exprime dans un engagement fondamental : la confidentialité et l’anonymat de vos réponses sont totalement garantis. Au-delà des 20 propositions les plus votées, les autres propositions qui répondent à "Comment lever les blocages rencontrés au quotidien" seront aussi analysées progressivement. Ce dispositif nous permet de regrouper les propositions propres à un ministère et d'apporter des solutions adéquates. La participation de tous est donc importante, quel que soit le ministere ou la direction, pour être entendu et représentatif des solutions à mettre en oeuvre.

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que la consultation ?
Nous lançons cette grande consultation auprès des 2.5 millions d’agents de l’Etat. Cet appel à propositions doit permettre d’identifier les irritants rencontrés au quotidien, les normes et procédures superflues, les organisations à parfaire, les obstacles réglementaires qui ne se justifient plus et de proposer des solutions pour simplifier ensemble notre quotidien
Une seule question vous est posée : « Comment lever les blocages que vous rencontrez au quotidien ? »
 

Qui peut participer ?
Tous les agents de l’administration centrale (opérateurs compris) et des services déconcentrés, soient les 2,5 millions agents de l’Etat.
Confrontés aux irritants du quotidien, vous êtes les mieux placés pour en parler et proposer vos solutions. Vous êtes les acteurs du changement.
 

Quelles propositions peut-on faire ?
Des propositions de toutes natures, sans frein, à partir du moment où elles répondent à la question « Comment lever les blocages que vous rencontrez au quotidien ? ».
 

Comment s'organise la consultation ?
Vous pouvez proposer vos solutions, voter les propositions déjà en ligne. Tout proposant recevra une information régulière sur le volume de votes des agents sur sa proposition.


 

Et après, que se passe-t-il ?
Le Gouvernement s’engage à répondre aux 20 propositions qui seront les plus soutenues par les votes des agents participants.
La consultation sera suivie d’ateliers réunissant des agents afin de transformer les contributions qui le nécessitent en actions concrètes.
 

Et les propositions qui ne sont pas parmi les 20 plus votées ?
Elles seront toutes analysées progressivement.
Elles pourront alors être transmises aux administrations compétentes pour trouver une solution concrète.
 

Quel calendrier pour la consultation ?
Du 18 février au 15 avril : la consultation est ouverte. Vous pouvez revenir plusieurs fois, reposter vos nouvelles idées, voir les nouvelles propositions, voter. De nouvelles propositions apparaîtront en continu sur la plateforme de consultation.
 

Ma contribution est-elle anonyme ?
Les votes ne demandent pas d’inscription et peuvent être totalement anonymes.
Pour les propositions, on vous demande de créer un compte avec votre adresse mail professionnelle et un prénom (ce peut être un pseudonyme, seul ce dernier apparaîtra en ligne). Ce compte vous permettra de développer votre solution si vous l’estimez utile.
Comme pour une consultation classique, les propositions seront rendues totalement anonymes par le prestataire avant analyse.
 

Qui va traiter ma contribution ?
Dans un premier temps, la consultation est administrée par Make.org, qui effectue notamment un premier regroupement des propositions par thématiques. Un système d’algorithmes et l’utilisation de l’IA permettent de faire émerger les propositions largement partagées, celles qui font débat, et les plus repoussées.
Ensuite, la direction interministérielle de la transformation publique (DITP), en charge de la coordination, analysera ces propositions et proposera le meilleur vecteur de réponse possible article de loi, publication d’un décret, modification d’une circulaire, changement des pratiques internes et/ou des organisations…). Des ateliers pourront être proposés pour transformer les contributions recueillies en actions concrètes.
 

Comment participer ?
Les agents sont invités dès le 18 février et jusqu’au 15 avril à participer. Vous pouvez d’ores-et-déjà tous y participer, mais pour assurer le dynamisme de la consultation, vous serez plus spécialement mobilisé en trois vagues distinctes par vos managers.
Depuis le 18 février : ce sont les ministères de l’Économie et des finances, de l’Action et des comptes publics, de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, de la culture, de l’Agriculture et de l’alimentation, services du Premier ministre, préfectures de Bretagne, de Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Grand Est et des Hauts-de-France.
À partir du 4 mars : ministères de la Santé et des solidarités, des Sports, du Travail, de l’Europe et des affaires étrangères, de l’Intérieur, des Outre-mer, préfectures de Nouvelle-Aquitaine, d’Auvergne-Rhône-Alpes, du Centre Val-de-Loire, de Normandie et des Pays de la Loire.
À partir du 18 mars : ministères de la Cohésion des territoires, de la Transition écologique et solidaire, des Transports, des Armées, de la Justice, préfectures de Bourgogne-Franche-Comté, d’Île-de-France, de Corse, d’Occitanie et préfectures des outre-mer.
Revenez jusqu’aux 15 avril, voir les nouvelles propositions et voter jusqu’à la clôture.
 

Pourquoi est-ce que ça passe par mon manager ?
La participation massive de tous les agents est essentielle au succès de l’opération. Le manager invite ses équipes à participer, à jouer un rôle actif dans la recherche de solutions. Il reçoit directement un lien vers la plateforme permettant de mobiliser ses agents pour participer. Cette ambition de confiance s’exprime dans un engagement fondamental : l’anonymat des réponses est totalement garanti.
Les managers de proximité sont promoteurs de la consultation auprès de leurs équipes.

24179