Vous êtes ici

Documentation

études et référentiels
Le référentiel Marianne - nouvelle version (sept. 2016)
Par ex., 24/04/2019
Par ex., 24/04/2019
Étude
18.04.19
Penser le service public par et pour le citoyen est au cœur de la transformation publique. Depuis quelques années, de plus en plus de citoyens s’associent d'ailleurs directement à la délivrance de services. Ce sont par exemple, la création de crèches parentales, l’accueil de personnes âgées et dépendantes par des familles agréées ou le « cleanup Day » (ramassage des déchets abandonnés) présent dans près de 150 pays et auquel 200 000 personnes auront participé en France en 2018. Le champ de la participation citoyenne aux services publics et la manière dont elle remodèle l’action publique méritaient d’être explorés ! C’est pourquoi la DITP a produit une étude sur "Les citoyens acteurs du service public : quelles initiatives pour les associer davantage?". Ce benchmark est, avant tout, une matière à réflexion à partager, à approfondir : comment accompagner ces nouvelles formes d’organisation du service public ? Quels sont les atouts et les limites de ces démarches  de contribution ? Plus d’une centaine d’initiatives emblématiques en France et à l’international ont été analysées dans le cadre de cette étude réalisée avec l'aide de Roland Berger et Wavestone.
Étude
14.11.18
La transformation de l’Etat passera par une transformation numérique : aujourd'hui, cela ne fait plus débat. C’est devenu une attente des citoyens, une conviction profonde des agents publics eux-mêmes mais aussi un axe assumé des programmes de transformation. Pour autant, les citoyens et les acteurs publics eux-mêmes entretiennent un rapport ambivalent et souvent paradoxal avec cette transformation numérique.Si de nombreuses études se sont penchées sur la question des impacts du numérique sur l’emploi et les métiers dans les entreprises, le champ des emplois et métiers publics a donné lieu à très peu de partage et de débat et aucune étude s’attachant à leurs spécificités et à la réinvention du service public qu’ils délivrent n’a été partagée largement jusqu'à maintenant.La Direction interministérielle de la transformation publique (DITP) a donc lancé en avril 2018 une étude afin d’explorer les impacts et le potentiel de la transformation numérique des agents publics. Il s’agit de la première à partager de façon ouverte, publique et large sur le potentiel de transformation des métiers publics par le numérique.L'étude se veut ainsi un objet de discussion et de débat pour engager les acteurs publics dans une réflexion autour des enjeux de la transformation numérique et des potentiels que celle-ci représente pour l'évolution, la transformation et la réinvention des métiers publics dont ils ont la charge. En dépassant une approche centrée sur les technologies, les projets, les process et leur efficience, l’étude adopte résolument le point de vue des métiers des agents, de leurs activités et tâches quotidiennes.
Étude
11.02.19
La libération des organisations est un mouvement de fond qui concerne aussi bien les start-up, les entreprises que les administrations et organismes publics. Pour l’administration, cette approche managériale reste encore marginale même si, aujourd’hui, près d’une vingtaine d’administrations et organismes se sont déjà lancés dans cette démarche : des directions d’administration centrale à l’étranger (comme le Ministère de la Sécurité Sociale ou le Ministère des Transports en Belgique), des caisses et des opérateurs en France (CPAM des Yvelines, CPAM de l’Aude, Pôle Emploi…), des bailleurs sociaux (Haute Savoie Habitat) et des collectivités territoriales (Région Ile-de-France, Département de la Manche, Villes d’Issy-les-Moulineaux, d’Annemasse, Colomiers…).Que peuvent apprendre ces démarches de libération aux administrations et organismes  publics ? Comment les solutions explorées dans le monde de l’entreprise pour encapaciter et responsabiliser les salariés peuvent-elles être transposées à la sphère publique ? Pour ouvrir les échanges sur cet enjeu, la direction interministérielle de la transformation publique (DITP) publie un recueil des bonnes pratiques déjà observables.
Étude
20.12.18
Depuis 2004, le baromètre de l’institut Paul Delouvrier mesure l’opinion des Français vis-à-vis des services publics de l’État et la satisfaction des usagers qui y ont eu recours au cours de la période.Il offre une vision complémentaire des travaux menés par la Direction interministérielle de la transformation publique sur la qualité de service (en particulier dans le cadre du baromètre Marianne) en suivant l'évolution des attentes prioritaires des Français en matière d'action  publique et l'évolution de leur opinion à l'égard des politiques publiques.
Étude
02.03.18
Dans le cadre du programme de développement concerté de l’administration numérique territoriale (DcANT) 2015-2017, une étude portant sur le développement de l'archivage électronique dans les territoires a été menée collectivement en 2017 par un groupe projet composé de représentants de différentes collectivités territoriales, d'administrations centrales et d'associations professionnelles partenaires.
Démarches administratives : baisse de la complexité ressentie par les entreprises  – Baromètre 2017
Étude
06.02.18
Les entreprises jugent les formalités et les procédures administratives moins complexes qu’en 2015. Une tendance générale à la baisse même si certaines démarches, parmi les plus anxiogènes, ne connaissent pas encore de progrès. Retrouvez la synthèse des résultats du baromètre bisannuel de la complexité des démarches administratives vue par les entreprises.
Étude
19.04.17
Dans le cadre de l'évaluation de la politique de certification professionnelle, le SGMAP a confié à l'institut TNS Sofres la réalisation d'une enquête auprès des membres des commissions professionnelles consultatives. L'enquête a été réalisée en mars et avril 2016, en voici le rapport.
Étude
19.04.17
Dans le cadre de l'évaluation de la politique de certification professionnelle, le SGMAP a confié à l'institut BVA une étude qualitative sur l’usage du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) par les acteurs de l’orientation scolaire et professionnelle. Réalisée en avril et mai 2016, cette enquête avait pour objectifs d'évaluer comment ces derniers mobilisent l’outil RNCP, d’identifier les attentes et pistes d’optimisation de l’outil pour renforcer son utilité pour les acteurs de l’orientation.