Co-construire avec les usagers et les agents : une enveloppe de 3 millions pour soutenir 27 projets

Publié le 17 février 2022 par Mission « Innovation publique »

Statut de l'appel à projets

Délibéré

Lancé en septembre 2021, l’appel à défis a pour objectif de promouvoir les méthodes permettant de concevoir avec les usagers et les agents les services publics, afin de mieux prendre en compte leurs besoins et attentes dans un contexte de transformation numérique. Le jury dévoile ce jour les 27 projets lauréats.

Partager

France Relance

Ouverture des candidatures

23 août 2021

Clôture des candidatures

15 octobre 2021

Nombre de lauréats

27

Budget total distribué

3 millions d'euros

Piloté par la Direction interministérielle de la transformation publique (DITP), cet appel à défis est doté d’une enveloppe de 3 millions d’euros principalement financé par le Plan de Relance. Liés à des réformes prioritaires, les projets lauréats pourront être répliqués ou déployés à l’échelle nationale.

Les projets lauréats ont été sélectionnés par une équipe d’experts et portent des démarches principalement basées sur le design et l’intelligence collective.

Découvrir les lauréats de l’Appel à défis

Cliquer sur un bandeau pour le déplier

Parmi les projets lauréats certains touchent la transformation des organisations et l’innovation managériale, c’est le cas de :

  • Porteur du projet : Secrétariat général du ministère de l’Intérieur

    Description du projet : Le secrétariat général du ministère de l'intérieur a pour ambition de concevoir un dispositif d’intrapreneuriat permettant l’incubation et l’expérimentation des idées innovantes des agents du ministère. La réussite du projet reposera sur le soutien entre pairs, auprès des sponsors et mentors du club ministériel de l'innovation, et ce afin d’accompagner dans la bienveillance et les meilleures conditions possibles les intrapreneurs.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Soutenir les initiatives locales en lien direct avec les usagers
    • Engager une dynamique de participation des agents de terrain au plus près des usagers
  • Porteur du projet : Direction générale de la Gendarmerie nationale (DGGN) du ministère de l’Intérieur (MI)

    Description du projet : La direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) souhaite créer un laboratoire d’innovation interne. L’objectif est de développer au niveau national une capacité à travailler en mode collaboratif (idéation, design thinking). Le Lab permettra de créer une dynamique collective en développant la créativité et la cohésion des équipes de travail autour des projets. Il facilitera la capacité à se réinventer et à s’adapter aux besoins des usagers et/ou des gendarmes. Pour y parvenir, un réseau de référents en intelligence collective sera constitué.

    Cette démarche est menée en complémentarité avec le « Lab MI » du ministère de l’Intérieur.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Pour les usagers : apporter des solutions co-construites et adaptées permettant de renforcer la qualité de service rendu.
    • Pour les agents : proposer une approche transversale pour gagner en qualité et en efficacité ;  libérer la créativité  et renforcer l’esprit de cohésion.
  • Porteur du projet : Direction des Sports du ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports (MENJS)

    Description du projet : La direction des sports souhaite améliorer la mise en réseau et la coordination de l’ensemble des acteurs publics du sport. Pour cela, le projet consiste à établir une réflexion co-constuite avec les réseaux concernés : établissements nationaux et régionaux - CREPS, INSEP - services déconcentrés - DRAJES - et fédérations sportives. L’objectif est double : permettre aux réseaux de travailler en synergie sur tout le territoire et d'être identifiés par l'usager. Par exemple : un adolescent qui souhaite savoir comment bénéficier de l’aide financière de 50€ prévus dans le dispositif Pass'Sport pourra obtenir toutes les informations nécessaires pour s’informer et bénéficier de la mesure.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Favoriser les collaborations en faveur du déploiement des politiques publiques sur le terrain grâce à l'identification des nombreux partenaires dans un environnement recomposé
    • Meilleure lisibilité sur les missions et les actions conduites par les différents acteurs
    • Recherche de solutions permettant à l'usager d'identifier les mesures puis les aides nationales auxquelles il a droit en matière de sport
  • Porteur du projet : Préfecture de Bretagne, Région Bretagne et Laboratoire d’innovation territorial Ti Lab

    Description du projet : La préfecture de Bretagne et Région Bretagne a saisi le Ti Lab, le laboratoire d’innovation territoriale, afin de concevoir et de mettre en œuvre un « Laboratoire des Transitions » avec les partenaires territoriaux du Pays de Lorient. Ce dernier sera dédié aux transitions en matière d’emploi et de formation, notamment dans les métiers en tensions dans les secteurs maritime et  alimentaire, et en lien avec les problématiques locales en Bretagne.

    L’objectif : permettre aux agents de terrain de créer leur propre Laboratoire, et d’innover dans un cadre sécurisé et aidant, afin d’expérimenter des solutions originales adaptées aux territoires et à leurs habitants.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Donner une dimension opérationnelle, prospective et innovante aux agents de terrain
    • Favoriser la prise en compte des contextes environnementaux, d'évolution des métiers (Pécheurs, Dockers, Énergie héliomarine...) et des problématiques locales des habitants
    • Une meilleure adéquation Formation-Emploi à l'échelle des bassins d'emploi
    • Une diminution du chômage ou de l'absence de candidatures sur des secteurs en tension (Agroalimentaire, Métiers de la mer...)
    • Une documentation ouverte de la démarche pour en permettre sa reproduction sur d’autres territoires
  • Porteur du projet : direction départementale des territoires (DDT) de Seine-et-Marne (ministère de la Transition écologique (MTE))

    Description du projet : La direction départementale des territoires de Seine-et-Marne veut proposer une démarche innovante et fédératrice d'élaboration d'un nouveau projet de service structuré autour de l’intégration des enjeux climatiques. L’objectif est de définir la raison d’être de la DDT à travers l’élaboration d’un plan d’action éclairé par des considérations écologiques dans une démarche de cohésion, co-construction et mobilisation interne avec les agents, les usagers et les partenaires territoriaux.

  • Porteur du projet : Ministère de l’Intérieur

    Description du projet : Le ministère souhaite mettre en place une stratégie et un plan d’actions pour associer plus systématiquement les citoyens à l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des politiques publiques. Ce projet permettra ainsi de définir cette stratégie ministérielle, d’identifier des sujets qui peuvent faire l’objet d’une démarche de participation citoyenne et de concevoir et piloter des démarches de participation sur les champs de compétences du ministère.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers : Ce projet contribuera à intégrer la dimension de la participation des citoyens au cœur des projets améliorant les services qui leur sont dédiés. Les usagers qui participeront seront associés dans la phase de conception. Les écosystèmes du ministère de l’Intérieur s’engageront à se montrer transparents sur la prise en compte de leurs avis.

  • Porteur du projet : Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement de La Réunion du ministère de la Transition Écologique (MTE)

    Description du projet : La direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL) de La Réunion souhaite s'engager dans une démarche qualité co-construite à la fois interne (agents) et externe (acteurs de la filière « Transports publics routiers »). La démarche permettra une meilleure structuration des processus de gestion du Registre des transports. La modernisation de ce registre s'appuiera sur les outils de l'intelligence collective et sur un management participatif où seront associés l'ensemble des agents concourant à la gestion des demandes, les parties prenantes (greffes, chambres de commerce et des métiers, etc.) et un panel d'entreprises représentatives de la profession. Ce projet poursuit l'ambition de la dématérialisation, s'inscrivant ainsi dans les réformes prioritaires de "Services Publics +" et dans les engagements de "Services Publics Écoresponsables".

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Meilleure organisation du service du Registre des transports
    • Vers une dématérialisation des démarches du registre (pour les usagers)
    • Fluidifier et matérialiser le processus de gestion (pour les agents)
    • Acceptabilité des procédures rénovées (pour les usagers)
  • Porteur du projet : SMICVAL, syndicat mixte de collecte et de traitement des déchets du Libournais et de la Haute-Gironde en partenariat avec le laboratoire d’innovation La Base et le Conseil départemental de la Gironde

    Description du projet : Le SMICVAL souhaite mettre en œuvre une démarche collective de réduction des déchets pour l’ensemble du territoire. Au-delà de la réduction, via le Zero Waste (Zéro Déchet, Zéro Gaspillage), c’est une vision globale de sobriété qui est visée. A cette fin, des transformations majeures sont engagées : accompagnement au changement des comportements, association des citoyens à la construction de la politique publique, lancement d’un programme de transformation managériale, refonte des services en ligne.

Parmi les projets lauréats, certains proposent des solutions de transformation entièrement numériques :

  • Porteur du projet : direction générale des entreprises (DGE) du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance (MEFR)

    Description du projet :

    La direction générale des entreprises travaille à une solution numérique expérimentale à destination des communes pour :

    • faciliter les échanges de données entre les intermédiaires de location de meublés de tourisme et les communes. Ces informations permettent aux communes de contrôler le bon respect du seuil des 120 jours de location des meublés de tourisme déclarés comme résidence principale par les loueurs ;
    • agréger et enrichir l’ensemble des données transmises, par les plateformes proposant des meublés de tourisme, relatives aux déclarations obligatoires (numéro d’enregistrement, adresse, nombre de jours de location,… des meublés de tourisme) dans le cadre de l’article L.324-2-1 du code du tourisme.

    Différentes réflexions seront menées dans le cadre du projet afin de co-construire les scénarios d’industrialisation avec les parties prenantes et de capitaliser sur cette expérimentation.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Harmoniser et simplifier les échanges entre communes et intermédiaires de location
    • Automatiser les échanges pour accélérer et faciliter la mise à disposition de l’information
    • Mutualiser l’effort de correction et de réconciliation de données pour les communes
  • Porteur du projet : Lab La Fabrique Numérique du ministère de la Transition écologique et solidaire

    Description du projet : La Startup d’état APiLos a développé un portail qui pré-remplit et automatise les conventions APL pour les bailleurs sociaux et instructeurs des conventions APL (en service déconcentré de l'Etat dans les départements et les délégataires des aides à la pierre), et souhaite à présent mettre en place les conditions de déploiement de cet outil sur tout le territoire. L’outil numérique a été construit sur la base d'interviews exploratoires et d'ateliers de concertation menés avec 11 bailleurs dans 4 départements et 11 services instructeurs de l'Etat.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Délai d’instruction des demandes réduit
    • Satisfaction des bailleurs sociaux
    • Réduction des erreurs liées au dépôt de la demande entraînant des retards d’instruction
    • Dématérialisation des procédures
  • Porteur du projet : Service Départemental d'incendies et de Secours de Meurthe-et-Moselle (SDIS 54), ministère de l’Intérieur.

    Description du projet : Le Service Départemental d'incendies et de Secours de Meurthe-et-Moselle (SDIS 54) souhaite développer un portail web cartographique agrégeant ses données géographiques internes et celles de ses partenaires sur le territoire. Le cahier des charges de ce portail sera élaboré grâce à un recueil des besoins des différents services du SDIS et de leurs partenaires, en s’appuyant sur les retours d’expériences de structures ayant construit de tels portails (autres SDIS, Conseil Départemental, Métropole). Le SDIS recevra l’appui d’un laboratoire d’innovation local et de la plateforme Data Grand Est pour organiser les réunions de co-création et recevoir un appui technique pour la diffusion de la donnée.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Faciliter les échanges d’informations internes et avec les autres acteurs publics du département
    • Amélioration de la fréquence de mise à jour et de diffusion des cartes
    • Amélioration de l’efficacité des procédures comme l’examen des permis de construire.
  • Porteur du projet : Ecole normale supérieure (ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESRI))

    Description du projet : L'Ecole normale supérieure souhaite développer une solution logicielle visant à faciliter le traitement des données d'enquête ethnographiques en distinguant les données à caractère personnel et les données qui peuvent être rendues publiques afin de pouvoir partager ces dernières avec d'autres chercheurs. Cette distinction se fait en concertation avec les enquêteurs et les personnes rencontrées lors des enquêtes (agents et usagers des services publics).

     

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Partager une vision commune en matière d’utilisation des données.
    • Mutualisation et/ou nécessité de cloisonnement des informations.  Utilisation opérationnelle de connaissances scientifiques.
    • Possible mutualisation de cet outil à d’autres périmètres.
  • Porteur du projet : Service des retraites de l’Etat (SRE) du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance (MEFR)

    Description du projet : Le Service des retraites de l’Etat (SRE) souhaite développer un outil digital interactif pour accompagner et orienter l’ensemble des agents de la fonction publique d’Etat dans leurs démarches liées à la retraite. Le projet sera totalement co-construit avec les équipes projet, des agents volontaires du SRE et s’appuiera sur le comité usager existant.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers : L’outil permettra de donner de l’information personnalisée à l’assuré et le diriger vers le bon interlocuteur avec la possibilité d’échanger.

Parmi les projets lauréats certains touchent l'amélioration du parcours usagers / qualité du service rendu à l’usager, c’est le cas de :

  • Porteur du projet : Préfecture du Tarn avec le laboratoire d’innovation LabO d’Occitanie

    Description du projet : Mobiliser et impliquer les jeunes dans leur entrée dans la vie active, tel est l’objectif poursuivi par la Préfecture du Tarn. Malgré l’effort de communication des dispositifs existants, la préfecture souhaite co-concevoir avec les jeunes un dispositif de communication adapté à leurs usages et à leurs pratiques  en utilisant une approche design.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers : Mieux cerner la manière dont les jeunes se représentent le plan #1jeune1solution et le plan #10 000 jeunes, leurs usages et pratiques en matière de recherche d’information, les freins rencontrés dans leurs parcours d’insertion professionnelle

  • Porteur du projet : Délégation ministérielle à l'Accessibilité (DMA) du ministère de la Transition écologique

    Description du projet : Le financement du projet va permettre de développer et pérenniser la plateforme publique de collecte et d’affichage des informations jugées essentielles par les personnes en situation de handicap. Cette plateforme vise avant tout à collecter les données sur l'accessibilité des lieux ouverts au public, estimés à 1,8 million en France, puis à mettre à disposition ces informations précieuses pour les usagers afin de savoir si un bâtiment, en particulier des établissements recevant du public du quotidien (boulangerie, coiffeur, pharmacie…) leur est accessible ou non. 

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers : : Acceslibre est une plateforme collaborative, en open data, à laquelle tout un chacun peut contribuer : administrations, associations, gestionnaires d'établissement, usagers... Grâce à Acceslibre, les usagers en situation de handicap disposeront d'informations fiables sur internet  relative à l'accessibilité des lieux dans lesquels ils souhaitent se rendre. Les gestionnaires d'établissements pourront valoriser les prestations qu'ils offrent au public et les acteurs publics auront une meilleure vision de l'accessibilité réelle de leur territoire.

  • Porteur du projet : CHU de Toulouse (ministère des Solidarités et de la Santé (MSS))

    Description du projet : Le CHU de Toulouse souhaite créer un outil de dialogue pour accompagner les patients dans la maladie de Parkinson. L’outil à développer permettra aux parties prenantes (patient, aidant, neurologue) de s’informer et d’adapter les informations en fonction des situations. Il se veut également être le point de départ d’une nouvelle réflexion de stratégie d’annonce destinée à une majorité de patients en France. Pour le développer, le CHU de Toulouse associera un groupe de travail avec des neurologues (Centre experts Parkinson (CEP), libéraux, et de centres hospitaliers généraux), et des professionnels paramédicaux (infirmiers spécialisés dans la maladie de Parkinson, psychologues).

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    Pour le patient : faciliter tous les processus d’apprentissage afin de vivre le mieux possible avec sa maladie

    Pour le médecin : disposer d’un outil support pour transmettre des informations clés et de la façon la plus adaptée aux besoins du patient

  • Porteur du projet : Direction de l’Emploi, du Travail et des Solidarités (DDETS) du Calvados (ministère des Solidarités et de la Santé (MSS))

    Description du projet : La direction de l’Emploi, du Travail et des Solidarités (DDETS) du Calvados souhaite développer un outil d’orientation pour les travailleurs sociaux. L’objectif est de les aider à se retrouver dans la palette de dispositifs mobilisables pour les personnes vulnérables (hébergement/logement, aide alimentaire, insertion par l'emploi) en partant de leur fonctionnement et de leur pratique de terrain. L’outil prendra la forme d’un support facile d'accès en réunion, en entretien à l'extérieur, chez la personne ou lors de maraudes. Une immersion, des entretiens et des tests usagers seront réalisés avec un panel de travailleurs sociaux et avec les partenaires concernés par les dispositifs (SIAO, conseil départemental, CAF, associations d'aide alimentaire, missions locales, pôle emploi).

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Diminution du nombre de dossiers mal orientés
    • Réduction du temps passé des agents à l'instruction de dossiers infructueux
    • Meilleure mobilisation des dispositifs par les travailleurs sociaux
    • Simplification de l'accès aux dispositifs (hébergement, logement, aide alimentaire et insertion par l'emploi) pour les publics
    • Concentration des orientations et des préconisations sur les dispositifs adaptés aux profils des publics
  • Porteur du projet : Centre Hospitalier Métropole Savoie (ARS AURA, Ministère des Solidarités et de la Santé (MSS))

    Description du projet :

    Le Centre Hospitalier Métropole Savoie site Aix-les-Bains a pour ambition de lancer un chantier de reconstruction d’ampleur de ses structures accueillant des personnes âgées (EHPAD). L'enjeu est de concevoir une architecture qui réponde au plus près des aspirations des personnes âgées et qui permette une ouverture de la structure sur son environnement. Dans cette perspective, la volonté du CHMS est d'associer dès la conception l'ensemble des acteurs : les résident(e)s-habitant(e)s, leurs familles et proches, les aidants, les professionnels de santé hospitaliers et de ville, les citoyens intéressés par la démarche, les futurs usagers, la Mairie, le conseil départemental, les services de soins à domicile... L'idée est de favoriser une forme de laboratoire d'idées en vue de co-concevoir un projet ouvert sur son environnement et qui mette au cœur de la réflexion le bien-être de la personne âgée, la reconnaissance de son pouvoir d'agir, sa qualité de vie dans la structure ainsi que celle des professionnels qui interviennent auprès d'elle. Réflexion portée par un groupe projet pluriprofessionnel du CHMS associant direction, médecins, soignants.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Pour les résident(e)s-habitant(e)s: amélioration sensible des conditions de prise en charge, d'accueil et de vie. Mise à disposition d'un environnement à la fois plus rassurant, accueillant, qui favorise l'autonomie, garantisse l'intimité, le repos. Allègement autant que possible du sentiment de rupture après le départ du domicile. Offrir un lieu de vie ouvert et animé qui facilite les interactions avec l'ensemble des personnes de la société civile (milieu scolaire, culturel, sportif, économique, associatif…).
    • Pour les professionnels : une structure conçue pour faciliter les conditions d'exercice professionnel et améliorer la qualité de vie au travail. Reconnaissance de l'importance de l'action et des services rendus par les professionnels intervenant auprès des personnes âgées.
  • Porteur du projet : Ville de Thiers / ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports (MENJS) accompagnés par le Lab’@rchipel, laboratoire d’innovation publique en région AURA

    Description du projet :

    • La municipalité de Thiers a pour ambition de rénover entièrement un groupe scolaire situé en quartier politique de la ville. Au-delà de l’aspect bâtimentaire, il s’agit de développer une démarche innovante, en lien étroit avec les équipes éducatives, afin de mettre en œuvre une expérimentation sur la question du design des espaces scolaires et de l’impact sur les modalités de travail. La démarche d’innovation pédagogique, permet d’intégrer l’expertise des usagers pour être en adéquation avec les réalités du terrain. Chaque agent du service public œuvrant dans l’enceinte de l’école appréhende le travail de l’autre : que l’enseignant soit associé à l’aménagement et à la maintenance des locaux et que le technicien soit davantage à l’écoute des enseignants et de leurs problématiques.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Améliorer la qualité du service rendu de manière durable afin que ce dernier soit à la hauteur des enjeux sociaux, notamment celui de la cohésion sociale et du vivre ensemble.
    • Alimenter la réflexion nationale sur la contribution de l’Education nationale aux projets de rénovation portées par les communes.

     

  • Porteur du projet : le Collectif Rivage (avec le soutien de LaBase, la DREAL, la Préfecture de Région, le Ministère de la Transition écologique)

    Description du projet : " Où atterrir ? " est une expérimentation artistique, scientifique et politique qui propose d'inventer, face à l’urgence liée au nouveau régime climatique, de nouvelles formes d’actions pour maintenir l'habitabilité du territoire. Le projet s’articule en plusieurs étapes : faire connaître le projet, réaliser des ateliers d'auto-description et accompagner les citoyens-experts dans leurs enquêtes en collaboration avec les agents, mettre en place une plateforme qui réunit les enquêtes, produire des livrables méthodologiques. Cette expérimentation est menée avec des citoyens-experts, des agents, des élus, des scientifiques, des artistes, et en collaboration avec le philosophe Bruno Latour et le Collectif « Où atterrir ? ». L’expérimentation se déroulera notamment à la Scène Nationale Carré-Colonnes , à La Manufacture CDCN, avec la ville de Bordeaux.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    Expérimenter de nouvelles formes d'écoute et d'échange entre les agents et les citoyens, et renforcer les solidarités et logiques de coopération à l’échelle des territoires concernés, dans un objectif de maintenir l’habitabilité du territoire.

  • Porteur du projet : Direction générale des Finances publiques (DGFiP) du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance (MEFR)

    Description du projet :

    La direction départementale des finances publiques de Loir-et-Cher a souhaité déployer la visioconférence dans chaque mairie du département volontaire, afin de permettre à l’usager d’entrer en relation avec un agent compétent et en charge de son dossier.

    Le dispositif associe les communautés de communes et le réseau France services du département, ainsi que les agents de la DDFiP qui sont particulièrement sensibles aux difficultés rencontrées par les usagers dans leurs démarches.

    Ce projet s’inscrit dans le cadre de la refonte du maillage territorial des services de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) engagée depuis 2019, à travers le déploiement d’un Nouveau Réseau de Proximité (NRP) visant à rationaliser et à accroître le nombre de points de contact avec les usagers

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Réduction de la fracture numérique pour les personnes fragiles et éloignées de tous outils numériques
    • Rendre un service plus adapté et personnalisé au bénéfice de l’usager et de l’agent des Finances publiques
  • Porteur du projet : préfecture de région Hauts-de-France - Secrétariat général pour les affaires régionales (SGAR)

    Description du projet : Le projet du SGAR Hauts-de-France permettra de mener plusieurs expérimentations pour mieux identifier les personnes concernées et mettre en place des solutions et des formations adaptées à leurs besoins.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Pour les usagers : le projet permettra d'améliorer la détection des personnes en situation d'illettrisme et leur accès à un parcours de formation adaptée à leurs besoins.
    • Pour les agents : le dispositif permettra de former et d'outiller les agents pour améliorer l'accompagnement du parcours des usagers.
  • Porteur du projet : L'école des Arts Décoratifs Paris et le Centre National des Œuvres Universitaires et Scolaire (CNOUS, relevant du Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation)

    Description du projet : Le Cnous et l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris portent un projet d’expérimentation participative encadré par la chaire Mutation des Vies étudiantes à la croisée du design et de l’économie dans les résidences étudiantes. D’une part, le projet vise à repenser les espaces communs, les services proposés et les métiers à y associer pour les faire vivre, avec notamment l’expérimentation d’un mobilier évolutif pour améliorer l’habitabilité des chambres de petites surfaces. D’autre part, le projet interroge les leviers économiques qui permettraient la généralisation de l’expérimentation, à travers la création d’un collectif de travail « L'atelier des finances ». Ce dernier rassemblera des acteurs du Cnous, des Crous, le MESRI, des bailleurs sociaux et des experts en matière d’économie de la construction.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Améliorer la qualité de vie des étudiants résidants
    • Montrer que l'appropriation et les modalités d'usage peuvent être au bénéfice de la pérennité du bâtiment : reconsidérer l'usage comme un agent de bonification plutôt que de dégradation de l'espace
    • Expérimenter un mobilier évolutif et mobile, dont le mode de fabrication est industrialisé (généralisable) mais dont la mise en œuvre est adaptable aux besoins de chacun
    • Explorer des modèles d’investissement et de fonctionnement possibles
  • Une démarche participative avec les acteurs et les partenaires concernés sur des enjeux liés à la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées.

  • Porteur du projet : Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP) (ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports (MENJS))

    Description du projet : Le programme Catalyser est un accélérateur d’innovation pour accompagner l’ensemble des fédérations Olympiques et Paralympiques et les établissements du réseau grand INSEP dans leur projet de performance (athlètes, entraineurs, staffs, référents scientifiques…). Dans une démarche d’innovation ouverte, il vise à faciliter et accélérer l’accès et l’appropriation des dernières innovations pouvant s’appliquer au sport de haut-niveau tout en étant garant de produits pertinents, acceptables, réalisables et répondant réellement aux besoins de la performance sportive. Le réaménagement de 650m² de la Médiathèque de l’INSEP dans une approche centrée usagers permettra d’accueillir un programme inédit de dispositifs et d’animations dédié à l’innovation.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Des nouvelles formes de travail favorisant l’agilité, la créativité et la transversalité
    • L’acculturation aux démarches centrées usagers
    • Une meilleure prise en compte des besoins usagers pour faire évoluer les espaces et les adaptés aux pratiques émergentes
    • La possibilité de nouvelles formes de formation
    • Une meilleure mise en réseau stimulant transversalité et processus d’innovation par l’échange, le partage d’expérience, ou encore des tests et démonstrations de nouveaux outils.
  • Porteur du projet : Préfecture de Bretagne et le Laboratoire d’innovation territorial TiLab

    Description du projet : Après une importante exploration avec de nombreuses parties prenantes (institutions, structures associatives et/ou sportives…) et des habitants des QPV, en mobilisant des compétences en design et en sociologie, la Préfecture de Région, la Région Bretagne et la ville de Saint-Brieuc souhaitent expérimenter quatre dispositifs en faveur de l’insertion et la formation professionnelles. Ces quatre programmes expérimentaux s’adressent notamment aux femmes en situation monoparentale et aux jeunes adultes, en offrant des expériences favorisant « l’aller-vers » et la prise en compte des parcours de vie des habitants. Ils favorisent aussi la coopération des acteurs au-delà du champ de l’Emploi et de la Formation.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers :

    • Meilleure compréhension des politiques et des droits en matière d'orientation professionnelle, de formation et d'emploi
    • Meilleurs adéquation de l’offre avec les besoins de la population
    • Meilleure intégration des agents impliqués dans le domaine Emploi-Formation dans la vie des quartiers
    • Une documentation ouverte de la démarche pour en permettre sa reproduction sur d’autres territoires
  • Porteur du projet : Collectivité de Corse et l’Agence régionale de Santé de Corse (ministère des Solidarités et de la Santé (MSS))

    Description du projet : La collectivité de Corse travaille à la création d’un outil d’aide au repérage de la vulnérabilité dans les 1 000 premiers jours de l’enfant pour les agents de la collectivité et les partenaires de la petite enfance et de la famille. La collectivité s’appuiera sur des ateliers, des immersions terrains ou encore une cartographie des principaux acteurs afin de co-construire l’outil. Concrètement, il permettra à chaque professionnel de renseigner des observations pertinentes et utilisables dans l’objectif d’améliorer les accompagnements et les parcours des familles en situation de vulnérabilité dès la grossesse.

    Bénéfices du projet pour les agents et les usagers : Le projet permet un repérage précoce des situations de vulnérabilité des familles d’enfants de moins de 6 ans et ainsi la mise en place d’un accompagnement adapté et pluriprofessionnel. Il permet également d’organiser un partenariat jusque-là informel et une cohésion entre les différents acteurs territoriaux qu’ils soient institutionnels, associatifs ou libéraux.