Vous êtes ici

Les services publics se simplifient et innovent

6700
La Cousinade : retour sur le rassemblement de la grande famille de l’innovation publique !
20.03.17
La Cousinade : retour sur le rassemblement de la grande famille de l’innovation publique !

Jeudi 16 mars 2017, 130 agents publics ont participé à La Cousinade, le nouveau rendez-vous de la communauté Futurs Publics, à la Bibliothèque nationale de France, à Paris. Journée de partage et d’échanges, cette première Cousinade a montré la diversité des innovations réalisées dans le secteur public, illustrées notamment par les lauréats du concours « Futurs publics 2017 ».

Une journée sous le signe de l’innovation

Laure de la Bretèche, secrétaire générale pour la modernisation de l’action publique, a introduit la journée, en saluant la grande famille constituée par la communauté Futurs publics.  Fédérant des agents innovateurs issus de tout le secteur public français, cette communauté professionnelle est animée par le SGMAP. Sa croissance ces dernières années a montré qu’elle répond à un besoin d’échanges entre pairs, pour diffuser les pratiques innovantes dans les administrations. Laure de la Bretèche a également dévoilé à cette occasion les dates de la 4e édition de la Semaine de l’innovation publique 2017.
 

La 4e édition de la Semaine de l’innovation publique   

Du 20 au 26 novembre 2017, la Semaine de l’innovation publique mettra à nouveau à l’honneur une administration en mouvement au service de tous les usagers. Cette 4e édition sera encore plus ancrée dans les territoires, et le SGMAP pourra notamment soutenir des événements fédérateurs de communautés régionales de l’innovation publique.

En savoir plus sur la Semaine de l’innovation publique

 

La matinée s’est poursuivie avec  l’annonce des lauréats du concours Futurs Publics ainsi qu’une séquence intitulée « les conversations », afin d’échanger en petits groupes sur un sujet concret lié à l’innovation dans les administrations.

En début d’après-midi, Henri Verdier, directeur interministériel du numérique (SGMAP), a insisté sur la complémentarité entre le numérique et l’humain. Ensuite, la table ronde avec Daniel Gerson, expert du secteur public à l’OCDE, Muriel Garcia, responsable innovation du Groupe La Poste et présidente de l’association Innov’acteurs, et Tarik Ghezali, fondateur de la start-up sociale Marseille Solutions, a permis de montrer différentes visions de l'innovation publique.

La journée s’est prolongée avec l’intervention de Marc Giget, président de l’Institut européen des stratégies créatives et de l’innovation. Il a rappelé l’importance d’une approche de l’innovation centrée sur l’humain, pour répondre aux besoins, aux envies, voire aux rêves des usagers.
> Voir ou revoir l'intervention de Marc Giget et consulter sa présentation (voir ci-contre)

Virginie Madelin, directrice interministérielle pour l'accompagnement des transformations publiques (SGMAP) a clôturé la journée. Elle a présenté l’article « L’innovation publique : concevoir autrement les politiques publiques », dans lequel le SGMAP propose 7 valeurs pour transformer la culture de l’administration française, et ouvre le débat sur 5 défis pour une nouvelle étape de l’innovation publique en France. Cet article sera disponible très prochainement sur ce site.
 

Concours Futurs Publics : des lauréats au sommet de leur créativité !

Organisé dans le cadre de La Cousinade, le concours Futurs Publics 2017 s’adressait à tous les agents publics.  Le concept : les candidats devaient présenter une innovation issue de leur administration dans un format original (vidéo, bande dessinée, infographie, roman-photo… ). Un  seul mot d’ordre : soyez créatifs ! Une règle originale : ces créations ne devaient mentionner ni le logo, ni le nom de l’administration concernée. Et s’il s’agissait d’une vidéo, celle-ci ne devait pas durer plus de 2 minutes.

Les cinq membres du jury* s’étaient réunis vendredi  10 mars pour sélectionner les projets sur 3 critères, définis dans le règlement du concours : la forme (clarté et originalité de la création), le fond (l’intérêt de l’innovation présentée), et le caractère inspirant de la création (sur le fond et la forme) pour d’autres administrations. Les lauréats ont été dévoilés lors de La Cousinade.

* Le jury est composé de : Frédéric Antiphon, secrétaire général adjoint aux affaires régionales à la préfecture d’Ile-de-France ; Marie-Hélène Granier-Fauquert, directrice générale adjointe du conseil régional d’Ile-de-France ; Fabien Tastet, directeur général des services de Grand Paris Sud Est Avenir, et président de l’association des administrateurs territoriaux de France ; Jean-Philippe Vinquant, directeur général de la cohésion sociale ; et, présidé par Virginie Madelin, ‎directrice interministérielle pour l'accompagnement des transformations publiques au SGMAP.
 

La caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) remporte le 1er prix du concours avec sa plateforme de cohabitation intergénérationnelle entre citoyens européens.
 

Ce projet de plateforme numérique met en relation des jeunes retraités disposant d’une chambre libre avec des étudiants, apprentis ou jeunes volontaires Erasmus+. Cette plateforme facilite et encourage la cohabitation intergénérationnelle, et constitue un moyen de prévention contre l’isolement des personnes âgées. Pour les jeunes européens, ce service facilite leur première démarche administrative lorsqu’ils arrivent dans un pays notamment pour  trouver un logement. La plus-value de ce nouveau service numérique de la sécurité sociale, par rapport à d’autres services existants, consiste à garantir la confiance des jeunes et des retraités dans le service par l’utilisation d’identifiants numériques institutionnels,  par un traitement sécurisé des données personnelles et par l’accompagnement personnalisé des binômes retraités-jeunes avec les acteurs partenaires du projet. Enfin, ce projet crée de l’emploi local avec les personnes qui viendront en accompagnement de ces binômes jeune/senior.
 

Les 4 autres lauréats du concours Futurs Publics 2017 :
 

  • La sous-préfecture de Limoux  présente sa démarche de design de service pour une Maison de l’Etat.

     

La sous-préfecture de Limoux a réalisé une démarche de design de service pour repenser l’accueil de sa Maison de l’État. Pour présenter cette démarche qui n’a jamais encore été utilisée pour une Maison de l’État, la sous-préfecture de Limoux a conçu un « leporello » (ou livre-accordéon) et une vidéo.

 

  • La bibliothèque de l’université Pierre et Marie Curie présente HELLINK : un serious game pour développer l’esprit critique des étudiants.

 

La bibliothèque de l’université Pierre et Marie Curie a créé un jeu vidéo de formation aux sciences de l’information et à l’esprit critique à destination des étudiants, nommé HELLINK.

Le jeu a été créé de manière collaborative, en associant usagers, acteurs publics, professionnels de la pédagogie et game designers.  Le jeu vidéo a ensuite été co-construit par une équipe composée de game designers et de formateurs du Pôle Innovation pédagogique, et testé avec des étudiants. Pour gagner la partie, les étudiants doivent faire la part des choses parmi des informations qui leur parviennent, et détecter toutes les erreurs présentes dans les sources afin de résoudre le mystère et arriver au bout du scénario.

 

La bibliothèque de l’université Pierre et Marie Curie a créé un jeu vidéo de formation aux sciences de l’information et à l’esprit critique à destination des étudiants, nommé HELLINK.

Le jeu a été créé de manière collaborative, en associant usagers, acteurs publics, professionnels de la pédagogie et game designers.  Le jeu vidéo a ensuite été co-construit par une équipe composée de game designers et de formateurs du Pôle Innovation pédagogique, et testé avec des étudiants. Pour gagner la partie, les étudiants doivent faire la part des choses parmi des informations qui leur parviennent, et détecter toutes les erreurs présentes dans les sources afin de résoudre le mystère et arriver au bout du scénario.

 

  • La Commissariat général au développement durable (CGDD)  présente son projet « On a tous une bonne raison de ne pas faire de l’évaluation : c’est quoi la vôtre ? »

     

> Lire la BD

Pour répondre aux problématiques liées à l’évaluation, le CGDD a souhaité :  

  • Comprendre pourquoi si peu de projets font de l’évaluation…             
  • Imaginer des manières de rendre les évaluations plus désirables, motivantes...          
  • Développer un dispositif permettant aux collectivités de se lancer, à travers une première démarche ou « préchauffage de l’évaluation ».

La méthode employée est participative. Elle s’appuie sur les expériences des collectivités et des difficultés qu’elles ont vraiment rencontrées. Elle fait appel au design des politiques publiques. Elle utilise des termes volontairement provoquants, mais qui correspondent au langage utilisé dans la « vraie » vie par les élus ou les agents concernés. Elle se structure autour de la « fun theory » avec la conception d’un jeu de cartes et d’une règle du jeu résolument humoristique.

 

  • Le Conseil départemental des Hauts-de-Seine améliore l’accessibilité au numérique des personnes handicapées.

     

La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) des Hauts-de-Seine s’est engagée dans un chantier de mise en accessibilité numérique via le déploiement d’une téléprocédure de demandes en ligne accessible à tous. Cet outil a été réalisé en collaboration avec des usagers et des associations de personnes en situation de handicap. Pour son développement, le Conseil départemental des Hauts-de-Seine s’est référé au Référentiel Général d’Accessibilité des Administrations, avec un système de visio-interprétation assurant la mise en relation des personnes en situation de déficience auditive avec un interprète en langue des signes française ou transcription instantanée de la parole, en temps réel et pendant les horaires d’ouverture de l’administration.

 

  • Les deux « coups de cœur du jury »

En complément des 5 lauréats, le jury a souhaité distinguer deux créations « coup de cœur » pour ce premier concours Futurs publics : il s’agit du Lab Pôle emploi, avec la création du club des laboratoires d’innovation publique, et de l’Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), avec « Minecraft® à la carte », qui permet d’utiliser des données de l’IGN de manière ludique, en particulier pour les enfants.

> Voir la vidéo de Pôle emploi

> Voir la vidéo de l’IGN

 

 

 

6700