Vous êtes ici

Les services publics se simplifient et innovent

11702
Futurs Publics : innover pour moderniser l’action publique
12.05.14
Futurs Publics

L’innovation est un levier essentiel de modernisation de l’action publique. Pour l’encourager, le Gouvernement a mis en place le programme Futurs Publics, piloté par le SGMAP. Son rôle : expérimenter et tester, « en mode laboratoire » et à petite échelle, de nouvelles solutions aux défis du service public. Mais aussi développer au sein de l’administration un écosystème propice à l’innovation.  Retour sur six premiers mois d’action.

Concevoir et expérimenter l’action publique de demain

Ouvrir les administrations à de nouveaux partenaires (PME, chercheurs, entrepreneurs sociaux…). Imaginer des solutions ingénieuses pour rendre un meilleur service aux citoyens et aux entreprises. Utiliser de manière plus efficiente les ressources publiques et favoriser la prise d’initiative au sein des administrations. Et au-delà, changer concrètement et significativement la vie des Français. C’est à ces défis que s’attache à répondre le programme Futurs Publics, le laboratoire d’innovation publique créé par le Gouvernement et piloté par le SGMAP.

Pour y parvenir, Futurs Publics agit selon deux axes :

  • laboratoire : Futurs Publics conduit et soutient un ensemble de projets innovants ;
  • écosystème : Futurs Publics mobilise et anime des communautés d’acteurs publics, afin de stimuler l’innovation et la prise d’initiatives.

 

 

Quatre projets ambitieux déjà engagés

Depuis la création de Futurs Publics, officialisée par le comité interministériel pour la modernisation de l’action publique (CIMAP) du 18 décembre 2013, quatre chantiers ont d’ores et déjà été engagés :

  • simplifier les demandes d’aides sociales : changer radicalement la façon de demander les différentes aides sociales, en partant de la situation personnelle de chaque usager, tout en luttant contre le non-recours et en générant des gains de gestion ;
  • améliorer la prise en charge administrative des personnes en situation de handicap : expérimenter dans deux maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) le traitement personnalisé des demandes et améliorer drastiquement l’efficacité de la prise en charge des personnes handicapées ;
  • repenser l’action des « maisons de services aux publics » pour une meilleure coopération entre acteurs publics et optimiser l’accès aux services de proximité ;
  • développer les usages pédagogiques du numérique dans les collèges (opération Collèges connectés) et  valoriser les investissements des acteurs publics en ce sens.

 

Une deuxième vague d’expérimentations est actuellement en cours de préparation.

En parallèle, des appels à projets seront lancés tous les 6 à 8 mois auprès des ministères. Les projets sélectionnés – en nombre restreint – bénéficieront du soutien de Futurs Publics, sous deux formes :

  • la conduite de projet en mode laboratoire par le SGMAP, qui apportera des moyens humains et des expertises externes à l’administration ;
  • le soutien financier à des projets développés par les ministères, dans le cadre du programme d’investissement d’avenir.

 

Renforcer la culture de l’innovation au sein de l’administration

Au-delà de la conduite de projets novateurs, la modernisation de l’administration implique un changement profond dans les modes de travail et la culture administrative. C’est pourquoi Futurs Publics s’attache à créer et animer un écosystème favorable à l’innovation publique, sans hésiter à recourir à des experts externes à l’administration. Car moderniser l’action publique, c’est aussi accepter que l’Etat et les administrations ne puissent pas tout faire seuls, et imaginer des partenariats qui permettent de rendre un meilleur service à l’usager, sans pour autant renier les missions et valeurs du service public.

Faciliter la coopération entre Etat et collectivités territoriales

Pour opérer ces transformations de fond, Futurs Publics anime une série de dispositifs. Programme emblématique de cette démarche : Réacteur Public, un consortium d’acteurs publics, qui sera lancé le 13 mai 2014 et facilitera la coopération entre l’Etat et les collectivités territoriales sur le thème de l’innovation publique.

Favoriser la prise d’initiatives et les échanges

Au cœur des administrations, les prix de l’innovation favorisent la prise d’initiatives par les agents eux-mêmes. Une communauté de praticiens de l’innovation publique offre un espace d’échanges entre les professionnels de l’innovation des différents ministères. Dans une logique d’ouverture, des séminaires praticiens-chercheurs, co-organisés par le SGMAP et l’IGPDE, permettent de créer la rencontre et le dialogue entre agents publics et chercheurs. Des journées de rencontre entre des acteurs publics et des start-up, des entrepreneurs sociaux et des innovateurs permettent d’imaginer de nouvelles coopérations.

 

11702