Vous êtes ici

Les services publics se simplifient et innovent

3321
2017 : l’innovation publique inspire et se partage au niveau international !
22.12.17
2017 : une année d’échanges internationaux pour l’innovation publique

L’innovation est un défi croissant pour de plus en plus d’États, qui cherchent de nouvelles solutions pour améliorer leurs services publics. L’année 2017 aura été marquée par plusieurs événements d’échanges entre pays sur ce sujet. Certains ont été initiés par la direction interministérielle de la transformation publique, d’autres par l’OCDE. Retour sur une année de rencontres, qui ouvre de belles perspectives pour 2018.

L’innovation se nourrit de partages, d’échanges entre les personnes, mais aussi, de plus en plus, entre les pays. C'est un principe fort de la direction interministérielle de la transformation publique (DITP), qui se positionne activement sur les partages de bonnes pratiques sur le plan international et s'en inspire également pour faire avancer l'innovation publique en France. Ces échanges s’organisent notamment dans le cadre de l’organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), où la France co-préside avec le Canada l’observatoire pour l’innovation dans le secteur public (en anglais Observatory for public sector innovation - OPSI), qui compte près de 30 États et la commission européenne.
 

Mai 2017 : le « manifeste pour l’innovation publique » présenté à Ottawa

Les 8 et 9 mai 2017, le Privy Council Office, service de l’administration fédérale canadienne, a accueilli une réunion de l’OPSI à Ottawa. Au programme : des présentations de projets innovants au sein de l’administration canadienne, et des points d’actualité sur l’innovation publique dans les États membres de l'OCDE. C’est dans ce cadre que la DITP a présenté son manifeste pour l’innovation publique, traduit en anglais pour l’occasion (French manifesto for public sector innovation), dans lequel elle partage ses enseignements et ouvre le débat sur les défis collectifs à relever dans les années à venir. Plusieurs Etats, dont le Canada, ont alors exprimé leur intérêt pour mettre en place une démarche similaire, affirmant clairement convictions et ambition pour l’innovation publique.
 

Novembre 2017 : la France partage sa vision et ses expériences

Trois ans après la première édition en 2014, l’OCDE a organisé une conférence internationale à Paris les 20 et 21 novembre dans le cadre de la Semaine de l’innovation publique. Intitulé « Innovation in Government : the new normal », l'événement porté par l'OPSI a réuni plus de 500 participants (ministres, dirigeants et agents publics, chercheurs) autour de 4 grands thèmes : la transformation de la gouvernance publique, les méthodes et outils, les nouvelles frontières du secteur public et l’innovation au service du développement durable.

Parmi les intervenants, le secrétaire d’Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi (photo ci-contre), a présenté aux homologues étrangers la vision du Gouvernement français en matière d’innovation publique, et le « French Manifesto », le manifeste pour l’innovation publique. Pour Carlos Moedas, commissaire européen à la recherche, à la science et à l’innovation, « il y a 10 ans, l’innovation était un supplément d’âme pour les administrations. Aujourd’hui c’est une obligation. Le moment de l’innovation publique est venu ! ».
> Lire (en anglais) : Key learnings from the #opsi2017 innovation conference (article, photos et vidéos, sur le site de l’OPSI)

Pour compléter ces deux jours de conférence, l’équipe de la DITP a organisé le 22 novembre une journée d’atelier entre équipes innovation des Etats pour parler plus concrètement des diverses méthodes et projets menés par la France, illustrant ainsi la diversité de l’innovation publique française :

  • la démarche du Lab Pôle Emploi ;
  • le retour d’expérience sur l’approche comportementale et le « nudge » dans les politiques publiques ;
  • la démarche des startups d’Etat ;
  • le programme « Entrepreneurs d’intérêt général » (EIG). Le cas des EIG illustre tout l’intérêt de ces échanges internationaux. La France s’était inspirée d’un programme américain, et la présentation ce jour-là a suscité l’envie chez plusieurs participants de le transposer à leur tour dans leur pays.

 

Des perspectives pour 2018

À l’issue de la conférence de novembre 2017, la réunion des représentants des pays membres de l’OPSI a permis d’échanger à nouveau sur le manifeste pour l’innovation publique français, et de découvrir le document publié par le Canada quelques jours plus tôt, la « Déclaration fédérale, provinciale et territoriale sur l’innovation dans le secteur public ». Lors de cette réunion a été décidée la préparation, pour 2018, d’une déclaration internationale sur l’innovation publique, à laquelle travaille désormais l’OCDE, pour porter ce message auprès de l’ensemble des Etats.

Un nouveau temps fort est déjà prévu  fin novembre 2018, à Paris, dans le cadre de la prochaine Semaine de l’innovation publique : un événement international que préparent conjointement l’OCDE et la commission européenne. Autre nouveauté dès début 2018 : un nouveau site internet permettra à l’OPSI d’être plus visible auprès de l’ensemble des innovateurs publics et de renforcer ces échanges internationaux.

L’année 2018 s’annonce donc prometteuse pour l’innovation publique. A suivre !

3321