Vous êtes ici

L'administration change avec le numérique

11357
Une nouvelle étape pour la transformation du système d’information de l’Etat
29.01.14
Transformation du système d’information de l’Etat

Les systèmes d’information sont au centre des relations entre administrations et usagers. Afin de développer l’innovation dans les services publics, le Premier ministre a confié à la DISIC l’identification des leviers de transformation du système d’information de l’Etat. Un vaste chantier qui devrait durer trois mois et rassembler près de 150 agents experts des systèmes d’information et du numérique. Retour sur ces orientations.
 

Identifier les leviers de transformation des systèmes d’information

Par décision du CIMAP du 18 décembre 2013, le Premier ministre a mandaté le SGMAP, et plus particulièrement la direction interministérielle des systèmes d’information et de communication (DISIC). Objectif : proposer sous trois mois, en liaison avec les secrétaires généraux et les DSI des ministères, tous les leviers permettant de transformer en profondeur les systèmes d’information des administrations au profit de l’innovation dans le service public et au bénéfice de l’agent et de l’usager, dans un contexte d’économies exigeantes.

Une approche par la co-construction et la consultation

Des groupes de travail thématiques sont déjà installés. Ils rassembleront près de 150 agents issus des directions ministérielles des systèmes d’information et de communication et des grandes directions « numériques ».

Une large consultation des agents informaticiens de l’Etat sera par ailleurs engagée dès la fin du mois de janvier pour recueillir leurs suggestions et ainsi enrichir ces travaux.

Les groupes de travail vont se concentrer sur les thèmes suivants :

  • Achats / Contrats : comment améliorer les pratiques et dispositifs d’achat pour optimiser les coûts et favoriser la mutualisation et l’innovation SI ?
  • Internalisation des projets / Sourcing : comment renforcer la maîtrise du SI et des coûts associés en s’appuyant sur les compétences ministérielles tout en faisant appel à l’expertise du marché ?
  • Mutualisation des infrastructures : comment partager les infrastructures SI et réaliser simultanément des économies en s’appuyant sur les nouvelles opportunités offertes par le réseau interministériel de l’Etat (RIE) ?
  • Pilotage des investissements et des engagements projets : comment mieux piloter les choix d’investissement et les engagements sur projet pour optimiser les coûts et favoriser la mutualisation et la modernisation du SI ?
  • Rationalisation / Décommissionnement des applications : comment simplifier le parc applicatif de l’Etat par la mutualisation et l’innovation ? Comment limiter les gaspillages par la mutualisation et l’innovation ?
  • Industrialisation des développements et innovation : comment optimiser le cycle de développement logiciel et y intégrer les méthodes et technologies des géants du web ?
  • Partage des expertises et des compétences rares : comment mobiliser et partager les expertises en systèmes d’information entre les Ministères ?
  • Services mutualisés : quels services applicatifs ou briques métiers partager entre les ministères pour optimiser la qualité de service et la charge de gestion ?
  • Chaîne de soutien utilisateur : comment optimiser le soutien fourni aux utilisateurs ?
  • Suivi budgétaire / Refacturation : quels suivi budgétaire et mécanisme de refacturation instaurer dans le cadre des mutualisations ?
  • RH – GPEEC : comment gérer les impacts RH de la transformation du SI de l’Etat (évolution des compétences des agents, mobilité…) et assurer un dialogue social efficace ?
  • Mobilisation des agents / Formations / Actions : comment accompagner la transformation auprès des agents et mobiliser les spécialistes SI de l’Etat, acteurs majeurs des innovations à venir ?

 

Les réflexions issues de ces groupes de travail et les suggestions recueillies auprès des agents informaticiens de l’Etat permettront de bâtir les propositions que la DISIC fera au Premier ministre à la fin du 1er trimestre 2014 pour une nouvelle étape dans la transformation du système d’information de l’Etat.

11357