Vous êtes ici

Toutes les évaluations de politiques publiques

3167
[Rapport] Évaluation de l'implication des universités dans la formation tout au long de la vie
01.04.15

La loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche a pour la première fois reconnu la formation tout au long de la vie (FTLV) comme l’une des missions du service public de l’enseignement supérieur. Le programme communautaire Education et formation 2020 fixe en outre aux universités l’objectif d’atteindre 15% des adultes en formation. Cette évaluation, lancée en avril 2014, avait ainsi pour ambition de contribuer à l’objectif  du ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur de faire de la FTLV une mission à part entière des universités, et, réciproquement, de faire des universités des acteurs importants du « marché » de la formation professionnelle tout au long de la vie.

Etapes du rapport

  1. Décision de lancement
  2. Cadrage opérationnel : étape réalisée
  3. Diagnostic : étape réalisée
  4. Scénarios de transformation : étape réalisée
  5. Rapport publiéRapport : étape réalisée
  6. Décision : étape non réalisée
  7. Plan d'action et de mise en oeuvre : étape non réalisée

L’évaluation de l’implication des universités dans la formation tout au long de la vie a été confiée à une mission composée de membres de l’Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR).

La mission a remis son rapport d'évaluation en juillet 2014.

La volonté de participer efficacement à la formation tout au long de la vie fait progressivement son chemin dans les universités. Cependant, le volume d'activité global dans le domaine de la formation continue stricto sensu demeure extrêmement faible puisque les universités, dans leur ensemble, malgré tous les atouts dont elles disposent, accueillent moins de 1,50% de l'ensemble des stagiaires et réalisent moins de 2% du chiffre d'affaires de la formation continue en France, une vingtaine d'universités se signalant par leur dynamisme tout particulier en ce domaine. Ce rapport, qui présente d'abord un bilan historique et chiffré de la formation continue ainsi que des éléments de comparaison internationale, s'attache à préciser les raisons de cette situation et formule des propositions d'évolution. Il rappelle par ailleurs, en le regrettant, qu'une partie des constats effectués comme des solutions proposées étaient déjà à l'ordre du jour des débats sur la formation continue il y a trente ans.

3167