Vous êtes ici

Toutes les évaluations de politiques publiques

11870
[Rapport] Évaluation de l'engagement citoyen international des jeunes
14.12.15

Il existe une grande diversité de dispositifs permettant à des jeunes de s’engager sur des missions de solidarité internationale (volontariat de solidarité internationale, engagement de service civique à l’international, service volontaire européen, etc.). Leur accessibilité et leur visibilité ne sont toutefois pas toujours garanties. Dans le cadre du renforcement du service civique voulu par le Président de la République, l'évaluation de l'engagement citoyen international des jeunes, tout en cherchant à harmoniser et à simplifier les dispositifs existants, vise également à les ouvrir à tous, à valoriser l’engagement et l’expérience acquise et à encourager la réciprocité. Le rapport final de la mission a été remis en décembre 2015.

Etapes du rapport

  1. Décision de lancement
  2. Cadrage opérationnel : étape réalisée
  3. Diagnostic : étape réalisée
  4. Scénarios de transformation : étape réalisée
  5. Rapport publiéRapport : étape réalisée
  6. Décision : étape non réalisée
  7. Plan d'action et de mise en oeuvre : étape non réalisée

Lancée en mai 2015, l’évaluation de l’engagement citoyen international des jeunes a été confiée à une équipe composée de membres de l’Inspection générale des affaires étrangères (IGAE) et de l’Inspection générale de la jeunesse et des sports (IGJS). La mission a bénéficié d'un appui du SGMAP, notamment pour la réalisation d'une enquête sur l'engagement citoyen des jeunes, avec l'institut BVA.

Les scénarios d'évolution en bref

Dans son rapport, la mission d’évaluation propose plusieurs scénarios d’évolution destinés à développer le volontariat de solidarité internationale :

  • une offre plus lisible tenant compte de la diversité des motivations, du contexte social et des besoins des partenaires ;
  • une communication mieux adaptée au public des jeunes ;
  • une ouverture de ce dispositif à un public plus large et plus diversifié ;
  • une meilleure valorisation de l’engagement citoyen international dans la formation et dans les parcours professionnels ;
  • un développement du volontariat de réciprocité et d’échange à travers des partenariats avec les pays d’accueil et une articulation accrue des moyens disponibles ;
  • une harmonisation des dispositifs et la mise en place d’une politique nationale en la matière ;
  • un renforcement du rôle de France Volontaires en tant qu’opérateur pivot de l’engagement citoyen international.
     
11870