Vous êtes ici

Toutes les évaluations de politiques publiques

3576
[Rapport] Évaluation de la politique de développement agricole
08.07.14

La politique de développement agricole vise à permettre aux agriculteurs de prendre les décisions les plus appropriées en disposant de l’information la plus pertinente et de conseils adaptés. L'évaluation de la politique de développement agricole avait pour objectif d’apprécier les inflexions à apporter au dispositif existant pour accompagner la transition de l’agriculture vers des performances multiples, en particulier économique et environnementale.

Etapes du rapport

  1. Décision de lancement
  2. Cadrage opérationnel : étape réalisée
  3. Diagnostic : étape réalisée
  4. Scénarios de transformation : étape réalisée
  5. Rapport publiéRapport : étape réalisée
  6. Décision : étape réalisée
  7. Plan d'action et de mise en oeuvre : étape réalisée

Une série de questions évaluatives, relatives à la pertinence, la cohérence, l’efficacité, l’efficience et la satisfaction ressentie vis-à-vis de la politique a fourni le cadre de la collecte d’informations.

Quatre chantiers ont été menés en parallèle pour établir un diagnostic :

  • une recherche et une analyse documentaire utiles à l’élaboration de scénarios ;
  • un recueil de données auprès des parties prenantes ;
  • des entretiens dans trois régions ;
  • une enquête réalisée auprès de 2 500 agriculteurs > Lire la synthèse de cette enquête
     

Trois scénarios ont été successivement décrits et ont vu leurs conséquences appréciées :

  • le scénario « inflexion s’inscrit dans l’architecture institutionnelle actuelle sans modification significative du pilotage et des modes opératoires ;
  • le scénario « régionalisation » fait reposer sur le partenariat État-régions l’impulsion à donner à la performance économique, environnementale, sociale et territoriale ;
  • le scénario « libéralisation » envisage l’essor de l’activité de conseil des opérateurs économiques et la marchandisation croissante des prestations des réseaux consulaires et associatifs, tout en assurant le financement de la connaissance et des références nécessaires à la transition vers l’agroécologie.
3576