Vous êtes ici

Toutes les évaluations de politiques publiques

11377
[Rapport] Évaluation du partenariat de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur avec le monde économique pour l'insertion professionnelle des jeunes
03.11.15

La préoccupation de l’école pour l’insertion professionnelle présente une acuité particulière dans le contexte actuel, notamment au vu des écarts entre diplômés et non-diplômés ainsi qu’entre diplômes. Le partenariat avec le monde économique est aujourd’hui marqué par la multiplicité des actions et des dispositifs. Il est apparu nécessaire d’évaluer cette politique partenariale afin, en particulier, de recenser les actions et de vérifier leur efficacité et leur efficience au regard de l’objectif final d’insertion professionnelle. Cette évaluation a été lancée en novembre 2014. La mission a remis son rapport en octobre 2015.

Etapes du rapport

  1. Décision de lancement
  2. Cadrage opérationnel : étape réalisée
  3. Diagnostic : étape réalisée
  4. Scénarios de transformation : étape réalisée
  5. Rapport publiéRapport : étape réalisée
  6. Décision : étape non réalisée
  7. Plan d'action et de mise en oeuvre : étape non réalisée

L’évaluation du partenariat de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur avec le monde économique pour l'insertion professionnelle des jeunes a été confiée à une mission composée de membres de l’Inspection générale de l’éducation nationale (IGEN), de l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR), de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et de l’Inspection générale des finances (IGF).

Le secrétariat général pour la modernisation de l'action publique a accompagné la mission d'évaluation.

Les principaux enseignements du rapport

La mission d'évaluation du partenariat École-monde économique a établi un diagnostic de la situation qui pointe l'absence d'une politique publique nationale, révèle un foisonnement d'initiatives territoriales peu coordonnées et peu pilotées, avec un grand nombre d’acteurs, une absence d'évaluation et de mesure d'impact sur l'orientation scolaire et l'insertion professionnelle des jeunes. En complément du recensement et de l’évaluation précise des partenariats existants, la mission s'est notamment appuyée sur les résultats d'une étude qualitative réalisée par l'institut BVA, avec le SGMAP, portant sur les points de vue et attentes des différentes parties prenantes des relations entre école et monde économique.

Le rapport contient 40 propositions qui s’inscrivent dans les réformes actuellement mises en oeuvre par le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Elles tiennent compte des moyens financiers contraints des ministères concernés.

Pour relever ces défis, nous pensons que la relation Ecole-monde économique doit franchir une nouvelle étape, marquée par :

  • l'élaboration et le déploiement d'une politique publique interministérielle, partenariale et territorialisée, pilotée au plus haut niveau par le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche ;
  • un déploiement dans les territoires académiques et régionaux qui favorise les initiatives, l'expérience acquise par les acteurs, la complémentarité et la cohérence, par la mise en réseaux ;
  • un soutien aux acteurs (personnels de l'éducation nationale et de l’enseignement supérieur, acteurs économiques, acteurs institutionnels, partenaires sociaux, parents) pour améliorer la connaissance mutuelle, le dialogue et la coopération dans l’action ;
  • une politique d'évaluation systématique des actions conduites et des dispositifs mis en place afin de mesurer leur influence et leur impact sur l'orientation et l'insertion professionnelle des jeunes bénéficiaires.

 

Parmi les 40 propositions, huit sont présentées comme particulièrement structurantes pour l’évolution de la relation Ecole-monde économique :

  1.  Installer un dispositif de pilotage national interministériel avec pour chef de file la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO)
  2.  Encourager la création d’un « Club École-Entreprise » dans chaque région académique
  3.  Généraliser les CLEE dans tous les territoires, en lien avec les pôles de stages
  4.  Animer, développer et outiller le réseau des référents territoriaux et académiques sur la relation École-monde économique
  5.  Mettre en place des conseils sectoriels nationaux pour anticiper les besoins des acteurs économiques
  6.  Créer le dispositif « Enseignants pour l’entreprise »
  7.  Intégrer la réalisation d’un stage d’une semaine en entreprise pour les chefs d’établissement et les inspecteurs, dans le cadre de leur formation initiale
  8.  Permettre aux élèves de seconde générale et technologique de faire un stage, dans le cadre du parcours Avenir
11377