Vous êtes ici

L'action publique se transforme

4569
Ministères et opérateurs : testez le potentiel de l’intelligence artificielle pour vos services publics
14.06.18
Ministères et opérateurs : testez le potentiel de l’intelligence artificielle pour vos services publics

Administration d’État, vous opérez directement un service public ? Venez découvrir ce que pourrait vous apporter la fameuse « intelligence artificielle » dont tout le monde parle ! Candidatez à l’appel à manifestation d’intérêt pour le « programme d’amorçage pour développer le recours à l’intelligence artificielle pour la transformation des métiers et de l’action publique », lancé dans la cadre du programme d’investissements d’avenir (PIA). Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 14 septembre 2018 !

Si vous êtes prêt à aborder différemment vos « sujets métiers » tels que, par exemple, l'automatisation de certaines tâches, du temps libéré pour les agents, l'amélioration du service public par le traitement automatique des données,... cet appel à manifestation d’intérêt (AMI) est pour vous. Piloté par la direction interministérielle pour la transformation publique (DITP) et la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC), cet AMI s’inscrit dans le cadre du fonds « Transition numérique de l’État et modernisation de l’action publique » du programme d’investissements d’avenir (PIA). La Caisse des dépôts et consignations (CDC) en est l’opérateur administratif et financier. Le Secrétariat général pour l'investissement (SGPI) coordonne l’ensemble du PIA.

Au fait, c’est quoi l’intelligence artificielle ?

L'intelligence artificielle peut sembler bien loin du service public : une machine qui serait capable d’avoir une intelligence humaine, avec des capacités tellement similaires que l’on ne pourrait plus discerner s’il s’agit d’un humain ou d’une machine. Le cinéma et la littérature n’ont pas manqué de nourrir le mythe pour le meilleur de l’humanité (Robocop) ou pour le pire (Terminator).
Ce mythe est aujourd’hui devenu une réalité avec différents dispositifs qui utilisent l’intelligence artificielle pour accompagner le quotidien des citoyens du monde entier.
C’est également un sujet d’actualité, soulevant de multiples réflexions éthiques, autour de la « justice ou la police prédictives », « la gouvernance et la transparence des algorithmes », « la responsabilité des robots intelligents », « ’influence des prédictions en démocratie »…

 

Lancez-vous ! On vous accompagne.

Destiné aux opérateurs directs de services publics au niveau de l’État (ministère, opérateur national, etc.), cet appel à manifestation d’intérêt (AMI) s’adresse essentiellement à des acteurs publics encore peu avertis du potentiel de ces technologies, et désireux d’expérimenter à la fois des approches (techniques d’intelligence artificielle) et des modes de travail innovants (méthodes « agiles ») pour aborder sous un autre angle leurs problématiques métier.

Les lauréats bénéficieront d’un accompagnement complet, estimé à 10 mois utiles, qui s’étalera sur 2018 et 2019, avec :

  • un accompagnement technique pour monter en compétence sur les technologies d'intelligence artificielle,
  • un accompagnement stratégique pour appréhender la transformation du métier associée aux technologies d'intelligence artificielle.

 

Pour ce faire, des experts (institut de recherche, association, prestataire privé) en données, IA et impact du numérique sur les métiers seront mobilisés pour conduire l’accompagnement.

La DITP et la DINSIC favoriseront les échanges entre les acteurs publics participant à l’AMI, les rencontres avec des acteurs publics déjà plus avancés sur des projets d’intelligence artificielle, et avec des acteurs spécialisés sur le sujet dans le domaine de la recherche et de l’industrie.

 

COMMENT CANDIDATER ?

Opérateurs nationaux de services publics, vous avez jusqu’au 14 septembre 2018, 23h59 pour manifester votre intérêt et déposer vos candidature !

> Postulez à l’appel à manifestation d’intérêt « Programme d’amorçage pour développer le recours à l’intelligence artificielle pour la transformation des métiers et de l’action publique » sur
www.demarches-simplifiees.fr/commencer/ami-intelligence-artificielle

Le cahier des charges de cet AMI en disponible ci-contre.

Une réunion d’information se tiendra le 27 juin 2018 de 10h à 12h30 au 20 avenue de Ségur, Paris 7e, pour vous présenter plus en détails cet appel à manifestation d’intérêt et répondre à toutes vos questions !

> S’inscrire à la réunion d’information

Pour plus d’informations sur l’appel à manifestation d’intérêt, contactez-nous ici ami-intelligence-artificielle@data.gouv.fr.

 

Avec cette expérimentation, nous montrons que l’État aussi est prêt à se saisir du potentiel de l’Intelligence artificielle pour transformer l’administration en profondeur et libérer la créativité de ses agents, afin d’offrir aux citoyens un service public plus performant et proche de leurs besoins

 

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé du Numérique, lors du lancement de l'AMI le 14 juin 2018

 

Et après ?

Pour chaque projet lauréat, l’objectif est d’aboutir au terme de l’accompagnement à un prototype fonctionnel expérimenté auprès d’utilisateurs (agents ou administrés). En effet, cet appel à manifestation d’intérêt vise à amorcer une dynamique que les bénéficiaires s’engagent à prolonger en poursuivant la mise en œuvre du projet, l’identification d’autres sujets à fort potentiel, la construction d’une feuille de route de transformation de leurs métiers et leurs missions en lien avec l’IA, l’essaimage au sein de la sphère publique, et l’échange avec d’autres acteurs impliqués dans des projets d’IA.

En parallèle, les entreprises expertes en données et en techniques d’IA qui accompagneront les lauréats, seront sélectionnées dans le cadre du marché existant du SGMAP dédié aux sciences de la donnée. Au-delà de leur mission d’appui, elles devront aussi remettre à l’acteur public à la fin de l’accompagnement tous les éléments concrets qui lui permettront de lancer ensuite la réalisation de son projet d’IA en toute sécurité. L’idée est d’avoir à la fin de ce programme une pépinière de projets qualifiés « prêts à lancer » par les acteurs.

La DITP et la DINSIC, en collaboration avec le secrétariat général à l’investissement (SGPI) et un comité d’experts, sélectionneront les lauréats sur la base de plusieurs critères :

  • Bénéfices potentiels internes et externes pour l’action publique, liés à l’utilisation de l’IA sur le périmètre métier proposé ;
  • Pertinence technique du projet ;
  • Composition de l’équipe d’agents publics impliqués dans le projet ;
  • Existence et accessibilité des données nécessaires ;
  • Prise en compte des risques éthiques ;
  • Incitativité de l’accompagnement.

 

 

L’intelligence artificielle : un investissement d’avenir pour l’action publique ?

La démarche gouvernementale #FranceIA, initiée en mars 2017, identifie l’intelligence artificielle (IA) comme un enjeu d’avenir sur lequel il faut mobiliser dès aujourd’hui tous les acteurs et investir.

Si l’effort en « recherche et développement » est essentiel, le développement des usages est tout aussi important au regard des bénéfices qu’il semble possible d’en tirer. Différentes techniques d’IA sont déjà suffisamment éprouvées et accessibles (type « apprentissage automatique ») pour contribuer à la modernisation des services publics. Des expérimentations lancées depuis quelques années par plusieurs acteurs publics témoignent de cet intérêt pour l’IA :

 

Dans une volonté forte du Gouvernement de transformer l’action publique, l’intelligence artificielle se positionne comme vecteur innovant pour rendre l’administration française plus proche des besoins des usagers, plus efficace, plus efficiente et tournée vers l’avenir.

 

Pour aller plus loin sur l’intelligence artificielle :

 

> Les derniers appels à projets lancés dans le cadre du fonds « Transition numérique de l’État et modernisation de l’action publique »
> En savoir plus sur le fonds « Transition numérique de l’État et modernisation de l’action publique »

 

 

4569