Vous êtes ici

L'action publique se transforme

8732
Premier Comité interministériel de la transformation publique : ce qu'il faut retenir
01.02.18

Trois mois après le lancement du Programme Action Public 2022, un premier comité interministériel de la transformation publique (CITP) s'est tenu le 1er février 2018. Edouard Philippe, Premier ministre, et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, en présence des ministres du Gouvernement, ont annoncé des premières mesures issues des chantiers interministériels. Il s'agit de l'acte 1 de la transformation publique avec la rénovation du cadre des ressources humaines, la simplification et la qualité des services, et la transformation numérique. Un premier appel à projets du fonds pour la transformation de l'action publique a également été lancé. Par ailleurs, ce CITP a permi d'échanger avec les ministres sur les projets de réformes structurantes en vue des plans de transformation 2018-2022 (annoncés en juin).

Le Comité interministériel de la transformation publique du 1er février 2018, présidé par le Premier ministre.

 

 

Inscrit dans le cadre du programme Action Publique 2022, ce CITP permet d'annoncer les premières mesures des cinq chantiers transversaux engagés - ressources humaines, modernisation de la gestion budgétaire et comptable publique, simplification et qualité de service, transformation numérique, organisation territoriale des services publics -, enclenchant la dynamique de transformation publique et créant dans la durée les conditions du succès des réformes qui suivront.

Le deuxième CITP aura lieu en avril prochain, après la remise du rapport du comité CAP22. D'autres CITP seront organisés, tous les six mois, et permettront de suivre la mise en oeuvre des plans de transformations ministériels et interministériels, et de s'assurer du niveau d'engagement des ministères.
 

 

5 grands axes pour transformer l'action publique

  • Un nouveau contrat social avec les agents publics : afin de permettre aux agents et aux employeurs publics de reconstruire une fonction publique attractive et exemplaire, une large concertation destinée à refonder les engagements réciproques des agents publics et de la puissance publique sera ouverte dès le mois de février.
     
  • Plus de liberté et plus de responsabilité pour les managers publics : en donnant plus de souplesse aux employeurs publics dans leurs modalités de recrutement et en garantissant aux structures une réelle autonomie de gestion budgétaire dans l'allocation de leurs ressources.                     

                                                                                                                                                                                                                                                                                     

  • Renforcer la transparence sur l’efficacité et la qualité des services publics en relation avec les usagers : toutes les administrations en relation avec les usagers publieront, à horizon 2020, des indicateurs de résultats et de qualité de service, notamment de satisfaction usagers, actualisés au moins chaque année, afin de donner aux citoyens accès à une information transparente. Les usagers auront la possibilité d’exprimer leur avis.
     
  • Accélérer la transformation numérique des administrations de la France : usagers et agents doivent bénéficier de la transformation numérique de l’administration, que le Gouvernement a relancée, et qui se traduira pour les premiers par la simplification d’un nouvel ensemble de démarches, et pour les seconds par l’opportunité de se libérer de tâches administratives au profit de missions d’accompagnement des usagers.
     
  • Accompagner la transformation des administrations : lancement du premier appel à projets du Fonds pour la transformation de l’action publique, qui mobilisera 700 M€ sur les cinq prochaines années.

 

> Découvrez plus en détails toutes les mesures du CITP du 1er février 2018

 

Le Premier ministre a lancé, le 13 octobre 2017, le programme de transformation
« Action publique 2022 » qui poursuit trois objectifs :

  • Améliorer la qualité de service en développant la relation de confiance entre les usagers et l’administration
  • Offrir un environnement de travail modernisé aux agents publics en les impliquant pleinement dans la définition et le suivi des transformations
  • Accompagner la baisse de la dépense publique
8732