Vous êtes ici

La Semaine de l'innovation publique

5206
[Diaporama] Revivez le premier barcamp de l’innovation publique !
23.10.15

L’innovation publique a connu son premier barcamp ! Dans le cadre de la Semaine de l’innovation publique, quelque 80 personnes se sont retrouvées, jeudi 15 octobre 2015, pour échanger sur les thèmes de leur choix, en petits groupes, pendant une demi-journée. Un kit de survie de l’innovateur, des pistes pour accélérer la transformation et « libérer » les innovateurs, ou encore faire travailler en transversal des services publics et privés… Découvrez, en images, le fruit de leurs échanges.

Qu’est-ce qu’un barcamp ? Un barcamp est une « non-conférence » dont les participants choisissent l’ordre du jour et dans laquelle chacun est invité à participer aux discussions.
GROUPE 1 « L’usager avant tout ! » [1/2] « Nous avons dressé le parcours de l’innovation : idée, formalisation, développement/réalisation, test/mise au point/prototype, lancement/production, évaluation, et enfin enquête de satisfaction. Notre constat est qu’il faudrait faire entrer l’usager plus en amont dans ce parcours, au moment de l’idée. […]
[2/2] Il semble important de passer par une phase de définition des objectifs clairs et réalistes intégrant les besoins des usagers et de la collectivité, avant même la phase de conception. Mais aussi d'instaurer des échanges entre l'administration territoriale (en contact avec les usagers au quotidien) et l'administration gouvernementale. »
GROUPE 2 « Remaquettage d’un site web public » [1/2] « Nous avons travaillé au remaquettage « impertinent » d’un site web public, en partant de l’exemple de pre-plainte.gouv.fr. Pour cela, nous avons analysé les problèmes saillants rencontrés par l’utilisateur, à partir de commentaires d’usagers postés sur Twitter. […]
[2/2] Parmi les pistes d’optimisation relevées : réduire le nombre de champs du formulaire, pouvoir déposer plainte en un clic depuis la page d’accueil, préciser le temps nécessaire à la démarche… »
GROUPE 3 « Le cloud : quels usages pour des applications innovantes ? » [1/2] « Nous avons notamment échangé sur la nécessité de communiquer sur l’offre de services vers un public ciblé (développeur, cadre dirigeant) avec des cas d'usage spécifiques. Le cloud est une excellente solution d'infrastructure pour répondre aux besoins des petites structures. […]
[2/2] A prendre en compte : le besoin de stockage et le partage des données, le niveau de confiance vis-à-vis du tiers et la clause de territorialité. Nous avons aussi réfléchi aux offres de service qui pourraient être proposées aux citoyens, notamment pour stocker leurs données personnelles dans le cadre d’une dématérialisation. »
GROUPE 4 « Le kit de survie des innovateurs » [1/3] « Notre groupe a réfléchi à l’élaboration d’un kit de survie de l’innovateur dans le milieu de l’administration. Ce kit accompagnerait l’agent public dans le parcours du combattant de l’innovateur, depuis la volonté d’initiative jusqu’à son déploiement. […]
[2/3] Parmi les étapes identifiées : trouver des alliés ; trouver des moyens et ressources ; concevoir le projet en s’aidant de benchmarks, études, immersions ; prototyper puis réaliser l’innovation ; la déployer, et enfin l’évaluer dans une démarche d’amélioration continue. […]
[3/3] Pour réussir, le kit devra allier contenu et contenant, être graphique, voire ludique. Pas de fiche administrative à rallonge ! »
GROUPE 5 « Accélérer ! Libérer ! » [1/3] « Comment accélérer l’innovation, « libérer » les innovateurs ? Quel mode de travail mettre en place pour apporter une solution plus rapidement, quand un métier exprime un besoin au sein d’une administration ? […]
[2/3] Nous avons tenté d’identifier les freins à cette accélération, à cette libération : notamment freins liés à l’usager, qui n’est pas toujours catalyseur d’innovation ; freins du côté de l’agent lui-même ; freins dus au management, souvent dans le contrôle, la sanction, au lieu d’être dans la confiance et de chercher à résoudre les problèmes. […]
[3/3] L’un des principaux leviers que nous avons identifiés : la création d’un lieu dédié, partagé, un lieu tiers, neutre, où les agents pourraient collaborer, se rencontrer, accueillir des usagers aussi. Et ces lieux pourraient être connectés entre les territoires. »
GROUPE 6 « Confiance des usagers et sécurité des SI publics » « Comment garantir la confiance des usagers dans l’utilisation de leurs données personnelles par l’administration ? Quels moyens techniques ou organisationnels peuvent être envisagés ? Nous avons tenté d’exprimer le besoin d’un équilibre entre des échanges de données qui se multiplient pour assurer une simplification des démarches et la lutte contre l’usurpation d’identité ou le détournement des informations échangées. L’un des principaux axes identifiés est de fournir une réponse au cas par cas en fonction des usages actuels. »
GROUPE 7 « Innovations : transformer les idées en projets (le cas des projets SI) » [1/2] « Première question que nous nous sommes posée : comment créer un terrain propice à l’innovation ? Plusieurs pistes ont émergé : favoriser les communautés, travailler à plusieurs, concilier la liberté d’innover et les contraintes réelles du terrain (environnement, "exploitabilité", cadres de cohérence, technique...). […]
[2/2] Ensuite, comment détecter l’innovation ? C’est quelque chose qui répond à un besoin. On pourrait imaginer mettre en œuvre une détection « officielle ». Puis, pour transformer l’innovation en « produit », il faut l’améliorer, la perfectionner en mode agile, et surtout suivre et accompagner avec bienveillance les innovateurs. »
GROUPE 8 « Faire travailler en transversal des services publics et privés » [1/2] « Services publics et privés peuvent s’enrichir mutuellement. Pour les faire collaborer en transversal, il faudrait instaurer le dialogue, constituer une communauté, virtuelle et physique, créer un environnement de confiance, créer des interfaces, des occasions de se rencontrer. […]
[2/3] Ce serait intéressant aussi, pour l’enrichissement des carrières et des compétences, de favoriser la mobilité des agents entre administrations, mais aussi entre public et privé. […]
[3/3] Condition indispensable au succès : un soutien fort de la part des directions, qui doivent favoriser la prise d’initiative, donner le droit à l’erreur. »
5206