Vous êtes ici

Home

4771
[Dataconnexions] Les concepteurs de Super Lachaise tracent leur route
26.01.16
[Dataconnexions] Les concepteurs de Super Lachaise tracent leur route

[A la veille de la finale du concours Dataconnexions 6, que sont devenus les anciens lauréats ?]

Maxime Le Moine a été recruté comme développeur mobile. Lucie Le Moine et Félix Elvis Le Pottier ont cofondé une startup dans la BD numérique. Les trois concepteurs de l’application mobile et tablette Super Lachaise mettent à profit dans leurs nouvelles fonctions l’expérience acquise sur ce projet, coup de cœur du jury de Dataconnexions en 2015. Une reconnaissance de la qualité de leurs travaux qui leur a apporté de la crédibilité.

Ils sont d’ores et déjà plusieurs milliers à avoir téléchargé Super Lachaise sur leur iPhone pour se repérer dans les dédales du cimetière du Père-Lachaise et accéder aux biographies des personnalités qui y ont élu demeure. L’application, qui agrège des données de Wikipedia, Wikimedia Commons et OpenStreetMap, devrait voir son audience bondir dès que les versions en langue anglaise et pour Android seront achevées. Ses trois concepteurs font le point sur un projet instructif à de multiples égards.

 

Qu’est-ce que le projet Super Lachaise vous a apporté à chacun d’entre vous ?

Maxime Le Moine. Ce fut formateur. Si j’ai été embauché comme développeur d’applications mobiles dans une entreprise au service de la presse, je le dois à Super Lachaise, une première incursion dans la conception d’applications pour iOS. Je m’étais lancé dans ce projet pour aider les visiteurs à se repérer dans le cimetière du Père-Lachaise et, en parallèle, pour apprendre à développer en environnement mobile. J’ai poursuivi ensuite dans cette voie avec Strate, projet d’application mobile géolocalisée.

Lucie Le Moine. Je retiens plusieurs choses. Tout d’abord, c’est cool de lancer des projets et d’être libre de baptiser une application Super Lachaise sans que personne n’y trouve rien à redire ! Félix et moi avons fondé Atelier Capsule, une startup dans le domaine de la BD numérique. Nous mettons à profit l’expérience accumulée avec Super Lachaise et Strate. Nous avons beaucoup appris de ces deux projets sur le plan technique pour Maxime et en matière de communication pour Félix et moi… Ainsi, pour le concours Dataconnexions, nous avons dû écrire un pitch, bâtir une présentation et nous rôder à l'oral. C'était une première ! Le coup de cœur du jury a validé la qualité de l'application Super Lachaise, développée en parallèle de nos autres activités, et nous a apporté de la crédibilité. C'est une reconnaissance de pairs et d'experts que nous mettons en avant sur notre site et sur les réseaux sociaux.

Félix Elvis Le Pottier. Nous nous sommes rendu compte qu’il faut du temps pour créer une communauté en ligne et même tout simplement alimenter un fil Twitter quotidien. Maxime avait établi un calendrier avec les dates de naissance et décès de personnalités, mais il faut consulter les bios, trouver des idées, rédiger de courts messages décalés et drôles… En retour, Twitter nous a permis de rencontrer des gens passionnés. Avec Strate, nous avons été confrontés au besoin d’apprendre à se coordonner à distance pour mener un projet. Nous étions six participants répartis entre Paris et la Bretagne. Nous avons eu recours à des outils comme Hangout, Slack, GitHub...
 

Est-il prévu que Super Lachaise continue à évoluer ?

MLM. Oui, nous avons déjà apporté des améliorations en termes d’automatisation des mises à jour et d’autres sont à venir. Chaque semaine, un logiciel interroge Wikipedia, Wikimedia Commons et OpenStreetMap, rapatrie dans une base les données qui concernent le Père-Lachaise et les lie entre elles de façon cohérente. Actuellement, je travaille sur la mise à jour de l’application iOS pour qu’elle bénéficie en permanence de la version actualisée de la base de données. Nous travaillons également au développement d’une version anglaise de Super Lachaise. Ce n’est pas si difficile car Wikipedia est très bien conçu avec des liens vers les versions d’articles en anglais.

LLM. Une version pour Android de Super Lachaise est également en cours de développement. Par ailleurs, une de nos priorités pour l’année 2016 est d’établir des partenariats avec la Mairie de Paris pour mettre en avant notre application au Père Lachaise. Elle est open source et correspond à la politique de la ville. Se pose toutefois la question de son téléchargement. Les touristes étrangers ayant généralement désactivé leurs forfaits données, il faudrait qu’ils aient accès à des bornes Wi-Fi. Ce sont des sujets à discuter.
 

Super Lachaise est-elle amenée à être répliquée ?

FELP. On aimerait que la Mairie de Paris s’en empare et l’adapte à d’autres lieux touristiques de la capitale. Ce serait plus simple de commencer par le cimetière Montparnasse, mais le principe de relier des fiches d’informations avec des données géolocalisées peut être facilement étendu à toute la ville. On trouve quantité d’articles sur Wikipedia qui font référence à l’histoire de Paris et à ses bâtiments.

Dataconnexions 6, c'est en ce moment !

Organisé par la mission Etalab du SGMAP, le concours Dataconnexions récompense les projets les plus innovants réutilisant des données publiques. La 6e édition du concours est en cours, et se clôturera par une journée événement le 2 février 2016 à Toulouse :

>> Découvrez les 14 projets finalistes
>> Consultez le programme de la journée événement du 2 février, à Toulouse
>> Réservez votre place (gratuit) pour la finale et la remise des prix

 

Dans la même série :

 

 

© Félix Elvis - felixelvis.com

4771