Vous êtes ici

Home

4883
Concours Dataconnexions : interview d'Eduardo Larrain, lauréat
17.05.13

Eduardo Larrain est directeur général et co-fondateur de Kel Quartier. En février dernier, il a reçu le prix grand public lors du concours dataconnexions #2. Cet entrepreneur a su tirer le meilleur de la réutilisation des données publiques. Ses quelques conseils peuvent donner des idées aux futurs candidats de la 3ème édition, pour laquelle les inscriptions sont ouvertes ici. Rencontre.

Vous êtes directeur général et co-fondateur de Kel Quartier. Pouvez-vous décrire en quelques mots ce projet ?

Kel Quartier est le guide des 40 000 quartiers et des communes de France. Cette application vous aide à trouver le quartier où habiter en vous donnant gratuitement toute l’information que vous avez besoin de savoir sur un territoire. Pour ceux qui souhaitent s’installer dans un nouveau quartier ou qui voyagent dans une nouvelle ville.

Qu’est-ce que ce projet de réutilisation des données publiques change dans la vie des Français ?

Avant Kel Quartier, il fallait passer un temps fou pour essayer de connaître un quartier en passant des heures au téléphone, en recherchant des données précieuses sur Internet et même en se promenant pendant des heures en voiture. Tout cela pour arriver à une vision fragmentée et incomplète d’un quartier.

Les Français ont désormais les réponses à toutes les questions qu’ils se posent avant d’acheter un logement : le quartier est-il sûr ? Proche d’une crèche ? Avec un bon collège ? Avec un bon lycée ? Avec des espaces verts, des équipements sportifs, du commerce et des loisirs ? Tranquille ou animé ? Ensoleillé ? Bien desservi par les transports ? Etc.

Kel Quartier permet aux Français de trouver le quartier qui convient le mieux à leurs besoins, mais aussi celui qui colle le mieux à leur personnalité.

Vous avez reçu le prix grand public du concours dataconnexions #2 en février. Depuis quatre mois, qu’est-ce que ce prix a changé dans l’avancée de votre projet ?

Le prix dataconnexions #2 nous a permis d’améliorer notre visibilité et notre crédibilité auprès de l’Administration publique, de nos partenaires et de nos prospects.

Dans les faits, nous avons bénéficié d’une dizaine d’articles de presse et autant de nouveaux prospects.

Vous évoluez dans la communauté d’innovateurs et d’entrepreneurs autour du concours dataconnexions. Pouvez-vous nous expliquer ce que cet échange avec la communauté vous a apporté ?

La communauté est très importante car le marché de la donnée étant en pleine croissance, il est plus important de s’entraider pour élargir le gâteau plutôt que de se concurrencer.

On constate d’ailleurs une spécialisation naturelle des acteurs par secteur d’activité.

Par exemple, Kel Quartier est spécialisé dans le secteur immobilier et aussi dans la zone de chalandise indépendamment du secteur d’activité.

Quels conseils donneriez-vous aux futurs candidats du concours dataconnexions #3 ?

L’Open Data à la française a déjà ouvert un océan d’opportunités qui restent encore largement inexploitées. C’est le moment idéal pour lancer de nouvelles réutilisations sur les données déjà publiques et de devenir le meilleur dans son secteur.

4883