Vous êtes ici

Documentation

2008
Démarches administratives : baisse de la complexité ressentie par les entreprises – Baromètre 2017
06.02.18
Démarches administratives : baisse de la complexité ressentie par les entreprises  – Baromètre 2017

Les entreprises jugent les formalités et les procédures administratives moins complexes qu’en 2015. Une tendance générale à la baisse même si certaines démarches, parmi les plus anxiogènes, ne connaissent pas encore de progrès. Retrouvez la synthèse des résultats du baromètre bisannuel de la complexité des démarches administratives vue par les entreprises.

Des démarches administratives globalement perçues comme plus simples qu’il y a deux ans

La moyenne de la complexité des démarches administratives pour les entreprises est passée de de 43% à 35% en deux ans et retrouve le niveau moyen de complexité observé en 2013 (32%).
Sur les 20 événements de vie testés, 14 affichent un taux de complexité inférieur à celui de 2015.

La baisse est particulièrement marquée pour les démarches suivantes :

  •  Protéger une marque (perçu comme complexe par 15% des entreprises, soit -25 points depuis 2015) ;
  •  Obtenir des financements publics (48% de complexité, soit -22 points) ;
  •  Rémunérer le personnel (21% de complexité, soit -18 points) ;
  •  Créer une entreprise (34% de complexité, -15 points)
  •  Vendre des produits en France (35% de complexité, -13 points)
  •  Déclarer et payer des cotisations sociales (30% de complexité, -12 points)
  •  Entreprendre des démarches liées à l’import ou à l’export (28% de complexité, -11 point)

 

Des difficultés rencontrées persistantes

Certaines démarches juridiques voient toutefois leur niveau de complexité augmenter.

  •  La complexité perçue des démarches liées aux marchés publics : 74% (+14 pts / 2015)
  •  La construction de locaux : complexité perçue de 81% (+6 pts).
  •  La conformité à des normes environnementales : 65% (+3 pts)
  •  Les démarches liées à une procédure judiciaire : 56% (+6 pts).

 

Des pistes d’amélioration prioritaires

Les attentes d’amélioration exprimées par les entreprises font principalement ressortir deux tendances :

  • Une demande réitérée de simplification tant sur le plan administratif que juridique. La mécanique procédurale constituant le premier motif d’insatisfaction pour plus d’une entreprise sur deux.
  • Une aspiration à une personnalisation de l’accompagnement, avec notamment la possibilité de disposer d’un interlocuteur unique facilement joignable. En effet, seules 47% des entreprises soulignent une capacité de l’administration à tenir compte de leur situation personnelle.

 

Plus généralement, la qualité d’écoute des administrations à l’égard des entreprises suscite des avis encore majoritairement critiques : 55% des interviewés déplorent un manque d’écoute à leur égard. Ce résultat est toutefois en voie d’amélioration, puisque la part des avis positifs (42%) a progressé de 10 points depuis le précédent baromètre.

Méthodologie :

L’étude a été réalisée par téléphone auprès d’un échantillon de 1 612 entreprises représentatives du secteur privé. Cette étude barométrique déjà réalisée en 2008, 2011, 2013 et 2015, porte sur 20 événements de vie ( « création d'entreprise, recrutement, déclaration et paiement des cotisations sociales, modification de statut...»). Dans le calcul des résultats, les différentes tailles d'entreprises et les secteurs d'activité ont été revus à leur poids réel. 

2008